Presse : l’effet confinement est important

Les quotidiens de presse souffrent de la conjoncture liée aux restrictions sanitaires. Les ventes aux tiers par exemple sont en chute libre, avec pour effet des chiffres de diffusion en retrait. Ainsi, les titres d’informations les plus importants comme Le Monde, Le Figaro ou Libération enregistrent une baisse brutale de leur diffusion “papier”. Une fin de vie pour le support papier précipité par la crise. Les chiffres du mois de mars : Le Figaro  (- 14,35%) avec 26579 exemplaire pour un tirage en baisse de 23,95%; L’Equipe (- 23,65%). 71328 exemplaires et un tirage en baisse de 21,91%; Le Monde (- 18,16%) pour 25069 exemplaires sur un tirage en net recul de 21,07%; Les Échos (- 16,91%) avec 7349 exemplaires seulement et forcément un tirage qui chute de 31,29%; Libération (- 19;04%). Pour 8304 exemplaires, le tirage est aussi très affecté avec - 27,72%; Le Parisien & Aujourd’hui (- 15,36%) et 103042, mais le tirage baisse aussi 15,33%. A noter que pour Le Figaro il convient de retrancher aussi les chiffres du magazine distribué le samedi. Pour comparison, le total des ventes PQN retranché des chiffres de l’Equipe et du Parisien (avec Aujourd’hui en France) est de  59058, soit le chiffre du seul Libération il y a cinq ans. Dans ce marasme, la survie du système de distribution est une nouvelle fois posée. D’autant que ces journaux misent tout sur le numérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.