Radios : le CSA change la donne

Avec la décision de changer la méthode calcul qui permet de savoir combien de Français sont touchés par une radio, prise mercredi lors de son assemblée plénière, le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a ouvert la brèche à de nouveaux rachats dans le domaine pour le bonheur des gros groupes privés comme NRJ, Lagardère Active ou  RTL. En effet, cette nouvelle façon de calculer les fait pour la plupart repasser bien en dessous de la limite des 150 millions de Français touchés par les couvertures de leurs réseaux additionnées. Si pour le moment, comme le précisent Les Echos, aucun réseau n'est à vendre, NRJ avait déjà fait une offre à Lagardère l'an passé pour mettre la main sur Virgin. Une offre qui pourrait donc éventuellement se concrétiser grâce au nouveau calcul. Les radios indépendantes en revanche sont protégées des appétits des grands groupes par leur classification en "catégorie B". Elles pourraient cependant tenter de profiter de cette nouvelle donne elles-mêmes puisqu'elles sont nombreuses à ne disposer que d'un réseau et ambitionner une croissance exponentielle (à l'image de Ouï FM, peut-être l'une des plus vocales sur le sujet). Par ailleurs il est possible que le seuil des 150 millions soit amené à être relevé, puisqu'Olivier Schrameck avait estimé il y a peu qu'à population variable, il n'était pas logique que le plafond reste le même. Mais le relèvement de ce plafond anti concentration pourrait justement voir se rapprocher ou se fusionner des mastodontes du paysage radiophonique en France, ce que sont instauration visait précisément à éviter.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.