Stéphane Richard, garde à vous en garde à vue

Le PDG d'Orange, qui était entendu ce lundi matin par la police dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais a été placé en garde à vue. Celui qui fut un temps directeur de cabinet de Christine Lagarde devra donc livrer des informations plus précises sur le rôle de son ancienne patronne qui dirige actuellement le FMI et a récemment été placée sous le statut de témoin assisté dans cette enquête, mais aussi sur les éventuelles implications de Bercy et de l'Elysée. Il faut dire que si Stéphane Richard a publiquement nié à plusieurs reprises que la ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie d'alors ait pesé en faveur de l'arbitrage, Le Canard Enchaîné affirme que le PDG d'Orange lui aurait au contraire confié qu'il s'agissait d'une "instruction" transmise par Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée. Stéphane Richard joue gros dans cette affaire, puisqu'en dehors de possibles démêlés avec la justice, il risque de se trouver en (plus) mauvaise position pour candidater au renouvellement de son mandat à la tête d'Orange, et ce alors même qu'il a  déjà bien du mal à s'attirer les faveurs du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Pour l'instant, il est cependant maintenu à la direction du groupe en dépit de son placement en garde à vue a annoncé le groupe dans un communiqué.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : Mise en examen de Stéphane Richard | ElectronLibre