Twitter, une valeur d’entreprise floue

Elon Musk a décidé de mettre un coup de pied dans la fourmilière. Le milliardaire veut faire toute la lumière sur le business des comptes fake sur Twitter, avant un éventuel rachat.

Elon Musk a annoncé via son compte Twitter qu'il mettait en suspend le rachat du réseau social. Le fondateur de Tesla et Paypal assure être toujours engagé dans le processus d'achat. L'action Twitter a dévissé de plus de 20%. La suspension de l'opération a été décidée par Elon Musk pour lui donner le temps de faire un comptage plus précis des comptes dits "fake". A priori, Twitter avait communiqué une première estimation indiquant que le nombre de comptes sans titulaire était sous la barre des 5% du total d'utilisateurs. Elon Musk a préféré vérifier ces assertions avant d'engager un rachat, avec surement à la clef une baisse de la valeur d'entreprise si le comptage devait dépasser les 5%. Le "worst case" scénario serait de voir le milliardaire faire machine arrière et refuser d'acheter Twitter.

Le processus de "due diligence", par lequel l'acheteur d'une entreprise ou le participant à une fusion vérifie les éléments financiers et factuels concernant la cible de rachat, est habituel. Mais en général, pour des entreprises multinationales telles que Twitter, ces vérifications ne font pas ressortir d'éléments potentiellement erronés pouvant mettre fin à la transaction : nous sommes donc devant une situation assez exceptionnelle.

17 millions

Elon Musk avait proposé de racheter Twitter pour 44 milliards de dollars. Le nombre de comptes "fake" est une donnée importante de la valeur de l'entreprise, il conditionne directement le revenu moyen par abonné. Elon Musk veut changer le modèle économique de Twitter, notamment en réduisant la publicité et en développant les formules payantes. Le nombre d'abonnés est une variable importante dans cette nouvelle équation. Selon les derniers chiffres publiés, Twitter compte 217 millions d'utilisateurs journaliers monétisables, en 2022. Ils sont 330 millions à utiliser le réseau social en données mensuelles. Une variation de plus de 5% ferait varier ce périmètre de 17 millions d'abonnés mensuels, soit le nombre d'utilisateurs actuels en France !

Business du fake

Elon Musk s'était déjà exprimé publiquement à propos des comptes "fake" quelques jours après avoir exprimé son intention de racheter le réseau social. Le milliardaire avait indiqué avoir noté qu'il devait examiner plus en détail ce facteur. Elon Musk avait aussi mentionné le fait que des médias achetaient des comptes pour grossir leur base d'abonnés sur Twitter. C'est donc tout ce "business" des comptes fake qui intéresse désormais Elon Musk avant un éventuel rachat.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef

Les commentaires sont fermés.