Léo Ferré contraint de déserter le « On line » pour l’anniversaire de sa mort

Avec le temps ... Avec le temps, 20 ans après Léo Ferré est muet sur l'Internet, ou presque. Alors que vient le temps du souvenir - dimanche prochain cela fera 20 ans que le poète libertaire est mort - une brouille entre les héritiers va priver les internautes d'une grande part du catalogue de l'artiste. Barclay a en effet retiré le catalogue géré par la filiale d'Universal Music des plateformes de téléchargement et de streaming. Il s'agit des oeuvres composées par l'artistes au début des années 60 jusqu'en 1974. La période qui suit n'a jamais été disponible sur les services légaux. En revanche, les disques tombés dans le domaine public sont bien encore accessibles. Barclay ne serait pas responsable sur ce coup, l'affaire serait de la responsabilité des ayants droit. La vie familiale de Léo Ferré n'était pas simple, et les héritiers ne s'entendent pas pour laisser le catalogue être exploité sur le Net, le jour de l'anniversaire de sa mort. La maison de disques sort cependant pour l'occasion un coffret collector "l'intégrale" couvrant donc 1960 à 1974, vingt CDs pleins de 263 titres dont quatre inédits.

Voilà une affaire qui illustre parfaitement les difficultés d'avoir sur le Net une offre légale de choix, qui ne tente plus les internautes d'aller se servir sur les rivages illicites. Aurélie Filippetti l'avait bien compris lors de la remise du rapport Lescure. La ministre de la Culture et de la Communication saura t-elle convaincre les héritiers du chanteur avant dimanche prochain ?

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Un commentaire sur cet article

  1. Ping : Léo Ferré contraint de dés...