Vuze veut se racheter une conduite

Pirater, c'est voler ! Ce n'est pas une sortie de la RIAA mais une déclaration de Vuze. Vuze est l'un des logiciels les plus utilisés pour s'échanger des fichiers sur le protocole P2P. Autrement dit, dans l'immense majorité des échanges, une plateforme de piratage des contenus sans autorisation des ayants droit. Vuze met donc en garde ses millions d'utilisateurs avec un texte sans ambiguïté qui montre bien que quelque chose change au pays de l'Oncle Sam (Vuze est californien) maintenant que les fournisseurs d'accès américains appliquent une forme de "réponse graduée". La guerre par la terreur du gouvernement américain au piratage pourrait donc porter ses fruits, alors même qu'en France, une mission sur le numérique remet à l'ordre du jour des concepts comme la licence globale ou la contribution créative... Une différence d'approche qui démontre que la culture en France n'est toujours pas considérée comme une puissance économique qui doit être défendue par l'Etat.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.