L’UE rencontre TikTok

A l'heure où certains prédisent et souhaitent l'interdiction de TikTok aux Etats-Unis, les autorités européennes gèrent le réseau social à succès du moment de manière plus diplomatique. Les vice-présidentes de la Commission européenne, Margrethe Vestager et Vera Jourova, ont rencontré aujourd'hui le PDG de TikTok, Shou Zi Chew. Elles ont toutes deux insisté sur la nécessité de la société de fournir des garanties quant à son respect du droit européen, et plus particulièrement de l'impossibilité de transférer les données des Européens au gouvernement chinois. "Je compte sur TikTok pour honorer pleinement ses engagements à faire le maximum pour respecter la législation européenne et regagner la confiance des régulateurs européens. Il ne faut aucun doute que les données des utilisateurs en Europe sont en sécurité et ne sont pas exposées à un accès illégal de la part des autorités de pays tiers", a déclaré Vera Jourova. Elle s'est par ailleurs réjouie que TikTok ait signé le Code de Bons Usages européen sur la désinformation. Il faut dire qu'une menace d'interdiction par l'UE du réseau social le plus populaire auprès des jeunes européens serait un point noir dans la popularité des institutions européennes. Les velléités de certains sénateurs américains d'interdire le réseau chinois n'ont d'ailleurs que peu de chances de passer, en partie pour la même raison.