Pas de négociation sur les impôts de Google, selon Michel Sapin

Michel Sapin se veut dur comme la pierre sur le dossier Google. Le patron des finances de Bercy a répété en marge d'une conférence sur l'Union des marchés des capitaux qu'il n'était pas question de transiger sur les arriérés d'impôts du géant, comme cela fut le cas en Grande Bretagne. La somme due par Google au fisc ne serait d'ailleurs pas d'une centaine de millions d'euros, mais plus proche des 500 millions d'euros. Michel Sapin n'a pas précisé, mais il a confirmé que les sommes en question étaient "bien supérieures". L'AFP qui a contacté Bercy a reçu comme réponse du ministère à propos de son action à venir sur ce dossier : "Nous ne sommes pas dans une logique de négociation. Nous sommes dans une logique de mise en oeuvre des règles applicables". Pas de régime spécial négocié avec Google, donc, en revanche, les règles n'ont toujours pas été définies. A voir si ce dossier qui traine depuis plusieurs années finira par aboutir.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.