urgent

Wikileaks passe au payant… mais pas longtemps, les Anonymous les ont fait plier.

C’est tout un symbole qui s'est écroulé aux yeux de certains avec cette...

C’est tout un symbole qui s'est écroulé aux yeux de certains avec cette décision de Wikileaks d'ériger un paywall, demandant aux internautes de faire "un don" pour accéder aux informations qui les intéressent. En essayant d'accéder à certains des câbles diplomatiques par exemple, on est désormais redirigés vers une vidéo dénonçant les travers de la politique américaine et se terminant avec un Julian Assange appelant aux dons. Plus qu'une suggestion, c'est en fait une obligation pour avoir accès au contenu puisqu'on ne peut pas fermer cette fenêtre en superposition à moins de se délester de quelques euros, dollars ou roubles... Pour de nombreux internautes et plus particulièrement pour les Anonymous, la trahison est totale. L'initiative d'Assange qui était jusque là considérée comme entièrement "pure" et démocratique au sens originel du terme, délivrant l’information brute à tous et à toutes pour la seule beauté du geste est désormais souillée, ternie. Sur Twitter, le compte @YourAnonNews promets mille tourments à son ancienne idole.

 

Sur Pastebin, @AnonymousIRC lâche même un texte accusant Wikileaks de n'être plus que l'ombre d'un Julian Assange dévoré par son ego sur-dimensionné et ses soucis avec la justice. C'est la fin d'une longue histoire d'amour entre Anonymous et Wikileaks dorénavant accusé de ne plus porter la transparence comme valeur suprême.

[MàJ] Devant la levée de bouclier, Wikileaks est revenu sur ses pas et permet de fermer la vidéo d'appel aux dons pour accéder aux contenus, comme l'a signalé le compte @YourAnonNews.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
12 octobre 2012 à 10h48 | Web 1,2,3
10 octobre 2012
urgent

Radioblog, condamnation de 1 million d’euros confirmée

Le site Radioblog vient de perdre son procès contre les ayant droit. La...

Le site Radioblog vient de perdre son procès contre les ayant droit. La cours de cassation vient de rejeter le pourvoi du site de streaming de musique, indique la SPPF dans un communiqué. La condamnation prononcée  lors de l'appel, soit "9 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d’amende et à payer à la SPPF la somme de 217 951 euros à titre de dommages intérêts subis par ses membres", n'a pas été levée.  La somme totale atteint 1 million d’euros de dommages et intérêts si l'on ajoute les sommes redevables autres plaignants.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 octobre 2012 à 17h08 | Web 1,2,3
4 septembre 2012
urgent

MegaUpload rival FileSonic offline – CMU

A MegaUpload competitor, FileSonic, has seemingly gone offline, with Torrentfreak reporting that the...

A MegaUpload competitor, FileSonic, has seemingly gone offline, with Torrentfreak reporting that the digital-locker and file-transfer platform ceased to be active last Wednesday. Once a popular platform for storing and sharing digital files, FileSonic was one of the file-transfer set ups that restricted its services in January after the US authorities shut down MegaUpload and

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 septembre 2012 à 15h46 | Web 1,2,3