el

Valerian, le flop US, mais pas de drame

C'est le film le plus cher jamais réalisé par Luc Besson (180 millions...

C'est le film le plus cher jamais réalisé par Luc Besson (180 millions d'euros) et les premiers chiffres du box office américain ne prêtent pas à l'optimisme. Le film arrive cinquième, loin derrière Dunkerque de Christopher Nolan, avec seulement 17 millions de dollars de recettes. Europa Corp a déjà annoncé lors de sa dernière communication financière une perte de 120 millions d'euros, avec l'espoir de retrouver la croissance avec Valerian. Le film sort mercredi en France. L'action a été chahutée, le titre Europa Corp a perdu 7%. Pourtant selon des cabinets d'analyses comme Gilbert Dupont, "à ce stade, il est encore difficile de présager du succès mondial de Valerian. Le film ne devrait pas être pénalisé en Europe par la sortie des gros blockbusters".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2017 à 20h10 | So_cult’
el

Réouverture des négociations sur la rémunération

La musique est tout sauf un long fleuve tranquille. Depuis des années, les...

La musique est tout sauf un long fleuve tranquille. Depuis des années, les différentes parties débattent du partage de la valeur. L'émergence du numérique n'a fait que renfrocer encore d'avantage les antagonismes des protagonistes. L'Etat a souhaité mettre de l'ordre en proposant différentes études et dernièrement, la tutelle s'est effacée pour laisser les syndicats négocier. Malheureusement, le résultat n'a pas été à la hauteur des attentes, et l'Adami vient de faire un communiquer annonçant que la "négociation entre syndicats d'artistes et de producteurs relative à la rémunération minimale garantie aux artistes sur le stremaing" avait repris. Alors même qu'un accord récent avait été salué par une partie de la profession, mais boudé par la plupart des syndicats. L'adami demande que le tuax passe de 11-13% à 18,45%  net à l'issue de 9 mois.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2017 à 19h50 | So_cult’
13 juillet 2017
el

Affaire Canal plus : audience le 12 octobre

Après la date de l'audience pour la chaine Canal Plus, le TGI de...

Après la date de l'audience pour la chaine Canal Plus, le TGI de Nanterre a fixé celle concernant CanalSat, en attendant l'assignation pour la chaine C8. Cette fois les sociétés d'auteur pourront être entendues par le juge le 12 octobre prochain. Rappelons que ces représentants des auteurs demandent le paiement d'un arriéré sur les oeuvres exploitées par le groupe Canal Plus.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
13 juillet 2017 à 18h48 | So_cult’
11 juillet 2017
el

Deniz Gamze Ergüven présidente des rencontres de Dijon

Les Cinéastes de L’ARP viennent d'annoncer que les prochaines Rencontres Cinématographiques de L’ARP,...

Les Cinéastes de L’ARP viennent d'annoncer que les prochaines Rencontres Cinématographiques de L’ARP, qui se tiendront du jeudi 12 au samedi 14 octobre 2017 à Dijon, seront présidées par la cinéaste Deniz Gamze Ergüven. En 2015, son premier long métrage, Mustang, coproduction germano-franco-turque-qatari, est notamment récompensé de quatre Césars, du Prix LUX du Parlement européen, et représente la France pour l’Oscar du Meilleur film étranger.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 19h20 | So_cult’
el

Spotify signe avec Sony Music

Spotify vient de conforter sa position sur le marché de la musique en...

Spotify vient de conforter sa position sur le marché de la musique en renouvelant son accord avec Sony Music, annonce Billboard. Sony Music est donc la seconde major à renouer avec le leader du streaming après UMG. L'information a été confirmée par Variety. L'annonce officielle devrait intervenir dans les prochaines semaines. Les grandes lignes de cet accord sont connues. L'accord est proche de celui signé avec UMG, avec l'introduction du concept de "windowing" qui permet à la major d'imposer des albums uniquement sur la partie payante de Spotify. Désormais, il manque encore Warner Music.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 18h41 | So_cult’
el

Value gap : l’intergroupe « industries culturelles et créatives » du Parlement européen se réjouit

L'intergroupe industries culturelles et créatives du Parlement européen, co-présidé par l'allemand Christian Ehler...

L'intergroupe industries culturelles et créatives du Parlement européen, co-présidé par l'allemand Christian Ehler et la française Pervenche Bérès, se réjouit des votes d'aujourd'hui en commissions marché intérieur et culture. Ces votes, qui acceptent la rémunération des auteurs et l'obligation de négocier des licences pour les plateformes, sont aussi le résultat de leur travail : "au cours des derniers mois, nous avons essayé de convaincre nos collègue de différents groupes politiques et commission que les pratiques de nombre de plateformes en ligne portaient un préjudice sérieux à la chaine de valeur de la culture. Trop souvent, les plateformes réalisent des profits grâce à des contenus qu'elles n'ont pas crée et pour lesquels elles n'ont pas signé accords de licences (...). Ne l'oublions pas : aucune plateforme (et aucun marché unique du numérique) ne pourrait exister sans les oeuvres fournies par les créateurs ! Aujourd'hui, nous sommes très heureux de constater que de nombreux membres des commission ITRE et CULT sont d'accord avec nous sur ce thème important."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
11 juillet 2017 à 17h18 | So_cult’
4 juillet 2017
el

20 mois plus tard, l’étude de la DGmic sur le partage de la valeur

C'est une étape importante mais pas décisive. Après 20 mois de négociations, la...

C'est une étape importante mais pas décisive. Après 20 mois de négociations, la filière s'est entendue finalement sur les conditions du études concernant le partage de la valeur dans la musique. Cette étude commandée au cabinet Bearingpoint a été ensuite réalisé en une grosse dizaine de jours pour être publiée dans la foulée avec quelques jours de retard. Elle démontre que la part des artistes-interprètes dans le gâteau de la musique enregistrée (sans compter les revenus du back catalogue) se situe aux alentours de 10% avant abattement que ce soit pour le "physique" comme pour le "digital", ce qui est en ligne avec ce que l'Adami avait avancé précédemment. L'étude montre également que le terme de prise de risque n'est pas usurpé par la producteurs : "le taux de marge des producteurs indépendants sur les nouveaux projets s’élève en moyenne à -18,3%"; il est "pour des producteurs majors sur les nouveaux projets" en moyenne de -41,4%. A cela s'ajoute, selon Bearingpoint, "les revenus des artistes (avances non recoupées et cachets compris) correspondent en moyenne à 13,3% de l’ensemble des revenus du producteur (aides comprises) ; et à 24,4 % du chiffre d’affaires issu de l’exploitation de l’album hors aides perçues, soit respectivement 9,6% et 17,5% après prise en compte des frais généraux de l’artiste". L'étude sous le bras, les différents membres qui ont signé les accords Schwartz vont désormais pouvoir engager la négociation avec les syndicats pour fixer un revenu minimum pour les artistes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 juillet 2017 à 18h44 | So_cult’
28 juin 2017
el

EuropaCorp creuse ses pertes

Il est déjà loin le temps où EuropaCorp publiait des résultats propulsés par...

Il est déjà loin le temps où EuropaCorp publiait des résultats propulsés par le succès de Lucy aux Etats-Unis. Cette fois, la major de Luc Besson accuse une perte record de 119,9 millions d'euros sur l'exercice annuel 2016-2017. Une perte qui est la conséquence de difficultés sur le marché américain, précisément, où les productions en langue anglaise n'ont pas eu le succès espéré. EuropaCorp a largement investi dans la distribution aux Etats-Unis avec une promesse de réaliser plusieurs films par an pour ce marché. Le chiffre d'affaires est en progression de 3% sur un an, mais les coûts de distribution ont explosé de 100 millions d'euros ! "Nous pensons que la société a besoin d'une stratégie de sorties de films à l'avenir qui corresponde plus à ce qui a fait le succès du groupe dans le passé: des films d'action et de science fiction à un budget raisonnable, qui se vendent facilement" a indiqué Marc Shmuger, directeur général du studio. EuropaCorp compte maintenant sur la sortie de Valérian, avec le soutien notamment d'Orange.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 juin 2017 à 17h14 | So_cult’
el

Radu Mihaileanu, président

Le conseil d'administration de l’ARP réuni le 27 juin a désigné le réalisateur...

Le conseil d'administration de l’ARP réuni le 27 juin a désigné le réalisateur Radu Mihaileanu en qualité de Président. Claude Lelouch et président d'honneur. L'ARP en a profité pour remercier "Julie Bertuccelli et Michel Hazanavicius pour leur engagement tout au long de l’année passée". Julie Bertuccelli a succédé à Anne Georget à la présidence de la Scam et Michel Hazanavicius reste membre du conseil d'administration. 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 juin 2017 à 12h51 | So_cult’
27 juin 2017
el

Canal Plus mauvais payeur : La Scam confirme

La Scam a dégainé dans l'affaire Canal Plus. La société civile des auteurs...

La Scam a dégainé dans l'affaire Canal Plus. La société civile des auteurs de documentaires  confirme aujourd'hui qu'au même titre que "tous les organismes de gestion collective", elle est "touchée par la décision unilatérale de Canal+ de ne plus honorer les contrats de rémunération des auteurs". "L’objectif de cette manœuvre est à terme de revoir drastiquement les montants des droits d’auteurs versés par le groupe", souligne la Scam. Comme nous l'avions indiqué précédemment, Canal Plus veut obtenir un rabais de près de 80% selon les cas, et payer 20% de moins les productions engagées. Une situation que dénonce tous les organismes professionnels impliqués : Scam, Sacem, Sacd, Spi, etc. Les sociétés d'auteur prévoit de mettre l'affaire devant la justice. Le référé devrait être déposé dans les prochaines semaines. La différentes sociétés d'auteur n'ont pas toutes les mêmes mandats. Pour les accords avec CanalSat, c'est la Sacem qui est mandatée pour toutes les représenter. Alors que pour les oeuvres concernant l'accord encadrant la diffusion sur Canal Plus, les sociétés civiles ont des accords séparés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 juin 2017 à 18h17 | So_cult’
el

EuropaCorp signe avec Sony ATV

L'accord signé entre EuropaCorp et Sony ATV comporte la gestion de "1 500...

L'accord signé entre EuropaCorp et Sony ATV comporte la gestion de "1 500 oeuvres musicales (dont les créations d'Eric Serra ou Massive Attack, ndlr), liées à plus de 100 films des bandes originales de films" indique le cabinet Arnaud de Senilhes qui a était le conseil du studio de Luc Besson. Le montant de la transaction est de 14 550 000 euros indique le cabinet, qui ajoute que deux millions d'euros supplémentaires sont prévus sous conditions.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 juin 2017 à 17h23 | So_cult’
el

Le nouveau bureau de la SPPF

L'élection du conseil d'administration de la SPPF était attendue. C'est chose faite. L’Assemblée Générale...

L'élection du conseil d'administration de la SPPF était attendue. C'est chose faite. L’Assemblée Générale annuelle s'est tenue hier. Sur les 15 membres, l'effet renouvellement  est en marche car pas moins de 8 postes d’Administrateurs sur un total de 15 étaient à pourvoir. Reflétant la diversité de la production, un point souligné par le président Emmanuel de Buretel, les élus sont les suivants : "DERRIERE LES PLANCHES, représentée par Nicole Schluss; PLAY 2, représentée par Julien Godin (élue pour la première fois); SEFRA ONZE MUSIC, représentée par Charles Talar; SUTHER KANE FILMS, représentée par Hichem Bonnefoi (élue pour la première fois); VF MUSIQUES / TOT OU TARD, représentée par Vincent Frèrebeau; WAGRAM MUSIC, représentée par Stephan Bourdoiseau; YOTANKA PRODUCTIONS, représentée par Vivien Gouery (élue pour la première fois); 6&7, représentée par Pascal Nègre (élue pour la première fois)".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 juin 2017 à 15h50 | So_cult’
21 juin 2017
el

Bilan de l’année de la SPPF

En 2016, la SPPF a perçu 37,6 millions de droits contre 38,6 en...

En 2016, la SPPF a perçu 37,6 millions de droits contre 38,6 en 2015. Il s'agit d'une légère baisse de 2,6% imputable essentiellement au recul des droits vidéomusiques (4,4 M€ contre 5,1 en 2015), précise la société des producteurs indépendants, qui ajoute que "les tarifs applicables au groupe M6 depuis 2014 ayant entrainé une baisse de 26,5 % sur les 3 dernières années". Un sujet qui a d'ailleurs été évoqué par le président de la SPPF, Emmanuel de Buretel lors du déjeuner de la filière organisé par le Prodiss. Ajoutez à cela que les "droits à Rémunération Equitable ont été stables (20,2 M€) ainsi que ceux de la rémunération pour Copie Privée (10,2 M€)". Pour celle-ci, la régularisation de versements "auprès de certains industriels ou importateurs" a permis de maintenir le niveau de collecte. la SPPF s'enorgueillit d'une répartition efficace avec "24,4 millions d'euros versus 21,4 en 2015, soit +14 %". "A ces répartitions il convient d’ajouter 11,5 M€ d’avances financières dont le taux a été porté à 110% des répartitions effectuées durant l’année au lieu de 100%", souligne la société de gestion de droits. Enfin, le taux de retenu reste bas avec 5,5 %, tandis que la SPPF a renforcé ses aides à la création :"984 demandes d’aides ont été acceptées (vs 904 en 2015). Ces aides ont permis de soutenir la production de 287 albums, de 299 vidéomusiques, de 122 dépenses de développement, de 26 tours supports, de 160 concerts à l’occasion de la publication d’un nouvel album", pour un budget alloué de 7,5 millions d'euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 juin 2017 à 17h07 | So_cult’
9 juin 2017
el

Un patron des data chez Warner Bros

C'est la nouvelle mode. Toutes les entreprises veulent un spécialiste de la donnée....

C'est la nouvelle mode. Toutes les entreprises veulent un spécialiste de la donnée. Warner Bros n'y échappe pas et vient de nommer JP Richards, en tant que directeur de la stratégie "data" du studio. Le nouvel arrivant sera placé sous les ordres de Blair Rich, le patron du marketing du groupe. JP Richards a fait ses preuves dernièrement au marketing de WB en travaillant sur le lancement de Wonder Woman. Le film a engrangé 85 millions de dollars sur la première semaine.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
09 juin 2017 à 14h43 | So_cult’
6 juin 2017
el

Vivendi/Havas : c’est fait !

L'annonce officielle a été publiée : le directoire de Vivendi a conclu aujourd’hui le...

L'annonce officielle a été publiée : le directoire de Vivendi a conclu aujourd’hui le contrat d’acquisition concernant sa participation majoritaire "d’environ 60 %" dans Havas. "Le prix de 9,25 euros par action initialement indiqué dans la lettre d’intention a été confirmé", précise Vivendi. C'est un euros de plus que le cours de Havas début mai. "Cette prime raisonnable sur le dernier cours coté se base sur plusieurs critères", selon Vivendi : "la performance opérationnelle du groupe Havas vis à vis de ses pairs lors des derniers exercices, le niveau historique du cours d’Havas, les perspectives à moyen terme en dépit d’une année 2017, dans le secteur de la publicité mondiale, marquée, comme cela a été annoncé par les dirigeants du Groupe Havas, par des incertitudes sur la croissance organique et la rentabilité".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 juin 2017 à 19h49 | So_cult’
2 juin 2017
el

La Sacem décroche la gestion des droits de Warner Chappell

Le streaming est l'avenir de la musique enregistrée assure la Sacem. La première...

Le streaming est l'avenir de la musique enregistrée assure la Sacem. La première société de gestion des droits d'auteurs du monde se félicite d'avoir signé avec Warner Chappell, l'éditeur du groupe Warner Music. L'accord concerne "la gestion internationale des licences de musique en ligne pour le répertoire de Warner/Chappell Music avec Deezer, Qobuz et YouTube". On notera l'absence de Spotify et Apple Music, les deux leaders. Le mandat couvre les droits de reproduction mécanique sur des licences paneuropéennes. Les grands éditeurs sont des cibles privilégiées pour les sociétés de gestion. La Sacem a investi dernièrement avec IBM dans un projet pour les données, URights. Le projet fait appel à des technologies de "deep learning" qui sont indispensables aux société de gestion pour faire le tri dans les montagnes de données générées par l'exploitation de la musique sur les réseaux.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 juin 2017 à 11h25 | So_cult’
30 mai 2017
el

Spotify crée un fonds pour les ayants droit

Spotify vient d'obtenir un accord dans une affaire l'opposant à des artistes américains...

Spotify vient d'obtenir un accord dans une affaire l'opposant à des artistes américains concernant le paiement de royalties. Le leader du streaming s'engage à abonder un fonds de 43,45 millions de dollars qui mettra fin à la procédure judiciaire. Toute l'affaire a débuté avec une accusation portée par Melissa Ferrick et David Lowery, du groupe Cracker et du groupe Camper Van Beethoven. Les deux artistes avait déclaré que Spotify ne payait pas les droits sur leurs chansons qui étaient pourtant diffusées sur le service. Le fonds sera mis en place pour dédommager les artistes dans la même situation. Spotify a fait valoir sa bonne foi, mais la chaine des droits peut être trop complexe ou comporter des manques. A noter que dans le même temps, le manager de Lady Gaga, a insisté sur le fait que la chaine de valeur était "cassée" et qu'il fallait entièrement la reconstruire. Troy Carter s'exprimait aussi sur les revenus des artistes dans le streaming.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 mai 2017 à 16h33 | So_cult’
24 mai 2017
el

EuropaCorp valorise son catalogue

EuropaCorp affiche une légère progression de son chiffre d'affaires annuel consolidé à 151,7...

EuropaCorp affiche une légère progression de son chiffre d'affaires annuel consolidé à 151,7 millions d'euros, soit une croissance de 2,9%. La major du cinéma créée par Luc Besson a surtout profité des bonnes performances de ses productions aux Etats-Unis, ainsi que des droits issus des grands services de Svod. Le catalogue d'EuropaCorp génère une part importante de la valeur du groupe, en l'absence d'un grand succès après Lucy et en attendant Valérian. L'activité Ventes Internationales représente 48,8 millions d'euros sur l'exercice, pour une part de 32% du chiffre d'affaires sur l'année indique le groupe..

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 mai 2017 à 14h09 | So_cult’
23 mai 2017
el

Directive SMA : compromis adopté au conseil

Un compromis au sujet de la directive services de médias audiovisuels a été...

Un compromis au sujet de la directive services de médias audiovisuels a été adopté aujourd'hui au conseil européen : l'inclusion des plateformes dans le cadre de la directive a été maintenu, même si leurs obligations restent limitées, ainsi que le principe du pays ciblé pour les contributions financières des services de médias audiovisuels à la demande (SMAD). Surtout, le quota d'oeuvres européennes sur les SMAD - tels que Netflix - est passé de 20% dans la proposition de la commission à 30% dans le compromis du Conseil. Comme nous l'avions vu, le Parlement européen s'oriente également dans cette direction.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 mai 2017 à 19h27 | So_cult’
22 mai 2017
el

Musique : Apple Music efface le gratuit

Apple Music avait eu maille à partir avec les majors de la musique...

Apple Music avait eu maille à partir avec les majors de la musique concernant le paiement des musiques consommées par les futurs clients d'Apple Music pendant les trois mois d'essai. Les deux parties avaient trouvé un accord, mais Apple n'avait pas forcément apprécié - l'affaire représente si peu d'argent pour le géant aux 800 millards de dollars de capitalisation, Apple avait d'ailleurs fait mine de céder après une prise de position très médiatisée de Taylor Swift. Cependant, Apple Music vient de modifier sa politique sur cette période des trois mois dans trois pays, et cela pourrait annoncer un changement global. Désormais en Australie, Espagne et Suisse, les clients d'Apple Music sont facturés 0,99 centime par mois pendant la période d'essai. Les raisons de ce changement ne sont pas claires, mais selon la presse anglo-saxonnes Apple aurait pour nouvelle politique d'adapter ses tarifs selon les pays.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 mai 2017 à 18h14 | So_cult’
16 mai 2017
el

Les reporters-photographes dénoncent le manque de courage d’Hollande face aux patrons de presse

La publication du décret fixant le barème des piges des reporters-photographes fait du...

La publication du décret fixant le barème des piges des reporters-photographes fait du bruit, et pas dans le bon sens. "Les reporters-photographes ne se sentent ni respectés, ni reconnus et ni payés au juste prix" affirme la SAIF, qui les représente. Le décret, publié dans le Journal Officiel du 10 mai, est l'un des derniers actes de la mandature de François Holland et fixe "la rémunération minimum pour une commande demandant 5 heures minimum de travail à 60 euros". Ceci représente, affirme la SAIF, "l’équivalent d’un salaire mensuel brut de 1820 €" si toutefois "le pigiste a travaillé 30 jours sans aucun jour de repos". Et cela sans compter, souligne l'organisme, les dépenses lourdes de la profession pour son équipement en appareils photos, logiciels et ordinateurs. Les reporters-photographes estiment que le gouvernement, qui a adopté ce décret au cours de ses derniers jours au pouvoir de François Hollande, a manqué de courage face aux patrons de presse : "si les ministres successifs de la culture et de la communication ont fait preuve d’excès de prudence dans le traitement du dossier, c’est en raison de la volonté politique du gouvernement de ne pas s’opposer frontalement aux patrons de presse, qui ont usé de toute leur influence pour faire échec à une revendication des reporters-photographes exprimées lors des négociations sur les modalités de réutilisation des œuvres des journalistes", affirme la SAIF.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 mai 2017 à 16h41 | So_cult’
15 mai 2017
el

Festival de Cannes, Netflix se rebiffe

Netflix ne veut pas se laisser faire. Alors que le Festival de Cannes...

Netflix ne veut pas se laisser faire. Alors que le Festival de Cannes a annoncé un changement de sa politique pour la sélection des films pour 2018 - qui empêcherait des films qui ne sortent pas en salle de concourir - le géant américain lance un appel à la direction. Le patron de Netflix a réagi en soulignant que la direction du festival avait surtout en tête de défendre "les exploitants qui veulent nous empêcher d'être en compétition à Cannes", a-t-il dit, tandis que la patron des contenus, Ted Sarandos a été plus mesuré appelant le festival a "défendre les arts". "Historiquement, de nombreux films arrivent au festival de Cannes sans aucune distribution", a expliqué le patron des contenus. Netflix fait le pari que les festivals devront s'adapter car les spectateurs ont changé leurs habitudes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mai 2017 à 19h18 | So_cult’
el

Newen se lance dans la co-production britannique

Le Brexit n'est pas un inconvénient pour tout le monde. Newen - la...

Le Brexit n'est pas un inconvénient pour tout le monde. Newen - la société derrière Versailles ou encore Plus Belle La Vie et désormais propriété de TF1 - a décidé de se lancer dans des co-productions de séries en anglais avec des producteurs britanniques. Newen avait déjà envisagé de le faire il y a quelques années, mais avait abandonné l'idée du fait de couts jugés trop élevés. Le Brexit a changé la donne, abaissant notamment le cours de la livre sterling. Newen a donc rassemblé un fonds de 50 millions d'euros pour ses futures co-productions, qui pourront ramener deux fois plus à l'international que les productions francophones de la société.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mai 2017 à 16h28 | So_cult’
4 mai 2017
el

Merlin n’est pas content des emplettes de The Orchad

The Orchad vient d'acquérir deux sociétés indépendantes. Il s'agit de Finetunes et de Phonofile...

The Orchad vient d'acquérir deux sociétés indépendantes. Il s'agit de Finetunes et de Phonofile AS. En 2016, les deux distributeurs avaient été réunis sous la même holding, SendR SE. Les deux sociétés sont désormais la propriété de l'américain The Orchad, qui par cette opération accentue sa présence en Europe. Ce qui ne convient pas à Merlin, la société qui regroupe les intérêt des indépendants. A ce sujet, Charles Caldas, le Pdg de Merlin estime que The Orchad n'est plus un indépendant depuis que la société a été reprise par Sony Music. Selon lui, les majors utilisent ainsi des "faux-nez" pour grignoter de la part de marché qui leur donnera ensuite un avantage concurrentiel lorsqu'il s'agira de négocier les droits, notamment sur le digital.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mai 2017 à 18h21 | So_cult’
2 mai 2017
el

J.J. Abrams voit bientôt la fin des cinémas

JJ Abrams n'est pas n'importe qui. Digne hériter de George Lucas, ou de...

JJ Abrams n'est pas n'importe qui. Digne hériter de George Lucas, ou de Steven Spielberg, quand le créateur de Lost parle, il est écouté, surtout à Hollywood. Le réalisateur du dernier épisode de Star Wars avec Han Solo n'a pas sa langue dans sa poche. Pour lui, les salles de cinéma vont vers leur fin. Les conditions pour voir un film sont jugées "inconfortables" par JJ Abrams, qui avoue comprendre les amateurs de films qui préfèrent les regarder sur leur télévision. Cependant, encore en 2017, la fréquentation des salles de cinéma est au beau fixe pour l'industrie. L'arrivée de Netflix n'a pas encore eu d'effets négatifs, que ce soit aux Etat-Unis comme en France. Cela ne fait pas changer d'avis JJ Abrams qui parie aussi sur la diffusion de films hors des circuits, et cela même si le producteur dit "comprendre les besoins économiques derrière cette industrie". Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler d'une sortie hors circuit pour les films. Il existe plusieurs projets qui promettent aux cinéphiles une diffusion day-and-date des films. En France, la fin des négocations sur la chronologie des médias pourrait d'ailleurs paradoxalement ouvrir le champ des possibles lorsque l'accord actuel tombera en juillet 2019. Les studios américains ont d'ailleurs tout intérêt à ce que cet accord ne soit pas renouvelé pour enfin nouer avec les diffuseurs des accords de gré à gré. Une première fenêtre day-and-date pourrait alors émerger sur certains films.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mai 2017 à 18h10 | So_cult’
28 avril 2017
el

Spotify rachète une start-up de la blockchain

Spotify a mis la main sur Mediachain. Il s'agit d'une start-up financé notamment par Andreessen...

Spotify a mis la main sur Mediachain. Il s'agit d'une start-up financé notamment par Andreessen Horowitz. La jeune pousse travaille sur l'application des technologies blockchain au service des médias, et des ayants-droit. Pour Spotify, c'est un défi crucial comme pour beaucoup de sociétés civiles d'ailleurs. La promesse du blockchain est importante, et pourrait dans ce domaine réduire les risques de copyfraud mais aussi permettre de déterminer qui est le bénéficiaire d'une oeuvre orpheline.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 avril 2017 à 16h22 | So_cult’
26 avril 2017
el

Merlin : 300 millions de dollars reversés

Merlin ça marche. La plateforme de droits des labels indépendants vient d'annoncer avoir...

Merlin ça marche. La plateforme de droits des labels indépendants vient d'annoncer avoir reversé 300 millions dollars à ses adhérents sur les douze derniers mois. L'activité est en progression. Le 30 mars dernier Merlin avait annoncé une enveloppe de reversement de 232 millions de dollars. Merlin a profité de cette annonce pour confirmer la baisse des frais commerciaux pour les membres qui passe de 2 à 1,5%. Merlin représente une part de marché de 12%. Rappelons que l'IFPI a confirmé le rebond de la musique enregistrée pour 2016 avec +5,9% de chiffre d'affaires.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 avril 2017 à 18h01 | So_cult’
25 avril 2017
el

UMG reçoit une offre de plus de 13 milliards d’euros

Combien vaut UMG ? Selon une valorisation effectuée par les analystes, une entrée...

Combien vaut UMG ? Selon une valorisation effectuée par les analystes, une entrée en bourse du numéro 1 mondial de la musique se situerait à 20 milliards d'euros. Lors de l'assemblée générale du groupe Vivendi, il a d'ailleurs été précisé qu'une "marque d'intérêt" avait été transmise à la holding en 2015 de l'ordre de 13,5 milliards d'euros. UMG est bien placé sur le marché du streaming avec un catalogue sans équivalent et des stars internationales dans l'urbain, comme l'a expliqué devant les actionnaires, Olivier Nusse, le patron en France de la major (retrouvez le dans notre entretien).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 avril 2017 à 18h30 | So_cult’
20 avril 2017
el

La Scam aux candidats à la présidentielle : « le droit d’auteur est le droit du travail de l’auteur »

A trois jours du scrutin, la Scam lance un dernier message aux candidats...

A trois jours du scrutin, la Scam lance un dernier message aux candidats à la présidentielle, et plus particulièrement à Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen : "la Scam s’inquiète des propositions qui menacent le droit d’auteur. Particulièrement, celles qui visent à instaurer un système de licence globale, ou à supprimer l’Hadopi et sa mission de lutte contre le piratage, comme le proposent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen." La Scam, qui représente les auteurs multi-média et parmi eux de nombreux réalisateurs de documentaires, rappelle aux candidats que le droit d'auteur est "un droit hérité de la Révolution française dont le principe est reconnu par les traités internationaux" et qu'il est "le droit du travail de l’auteur, un droit à protection et un droit à juste rémunération sur les fruits de son travail." D'une manière plus générale, la Scam déplore le peu de place donné à la culture dans la campagne, tout en saluant le fait que "plusieurs candidats se sont exprimés publiquement sur son importance" et que "la plupart d’entre eux soutiennent l’exception culturelle et s’engagent à la défendre." A ce sujet, voir nos interviews des candidats François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron sur la culture et le numérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 avril 2017 à 11h13 | So_cult’
23 mars 2017
el

Mylène Farmer rejoint la structure #NP

C'était attendu. Après avoir quitté UMG pour Sony Music (retrouvez l'interview d'Olivier Nusse),...

C'était attendu. Après avoir quitté UMG pour Sony Music (retrouvez l'interview d'Olivier Nusse), Mylène Farmer vient donc de signer avec #NP. En association avec Live Nation France et présidée par Pascal Nègre, cette structure a déjà signé avec Marc Lavoine ou encore Julien Clerc. "C'est un grand honneur pour #NP d'accueillir Mylène Farmer, artiste iconique par excellence. C'est un grand bonheur pour moi de continuer cette belle aventure aux côtésde Mylène", indique Pascal Nègre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 mars 2017 à 17h27 | So_cult’