el

EuropaCorp valorise son catalogue

EuropaCorp affiche une légère progression de son chiffre d'affaires annuel consolidé à 151,7...

EuropaCorp affiche une légère progression de son chiffre d'affaires annuel consolidé à 151,7 millions d'euros, soit une croissance de 2,9%. La major du cinéma créée par Luc Besson a surtout profité des bonnes performances de ses productions aux Etats-Unis, ainsi que des droits issus des grands services de Svod. Le catalogue d'EuropaCorp génère une part importante de la valeur du groupe, en l'absence d'un grand succès après Lucy et en attendant Valérian. L'activité Ventes Internationales représente 48,8 millions d'euros sur l'exercice, pour une part de 32% du chiffre d'affaires sur l'année indique le groupe..

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 mai 2017 à 14h09 | So_cult’
23 mai 2017
el

Directive SMA : compromis adopté au conseil

Un compromis au sujet de la directive services de médias audiovisuels a été...

Un compromis au sujet de la directive services de médias audiovisuels a été adopté aujourd'hui au conseil européen : l'inclusion des plateformes dans le cadre de la directive a été maintenu, même si leurs obligations restent limitées, ainsi que le principe du pays ciblé pour les contributions financières des services de médias audiovisuels à la demande (SMAD). Surtout, le quota d'oeuvres européennes sur les SMAD - tels que Netflix - est passé de 20% dans la proposition de la commission à 30% dans le compromis du Conseil. Comme nous l'avions vu, le Parlement européen s'oriente également dans cette direction.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 mai 2017 à 19h27 | So_cult’
22 mai 2017
el

Musique : Apple Music efface le gratuit

Apple Music avait eu maille à partir avec les majors de la musique...

Apple Music avait eu maille à partir avec les majors de la musique concernant le paiement des musiques consommées par les futurs clients d'Apple Music pendant les trois mois d'essai. Les deux parties avaient trouvé un accord, mais Apple n'avait pas forcément apprécié - l'affaire représente si peu d'argent pour le géant aux 800 millards de dollars de capitalisation, Apple avait d'ailleurs fait mine de céder après une prise de position très médiatisée de Taylor Swift. Cependant, Apple Music vient de modifier sa politique sur cette période des trois mois dans trois pays, et cela pourrait annoncer un changement global. Désormais en Australie, Espagne et Suisse, les clients d'Apple Music sont facturés 0,99 centime par mois pendant la période d'essai. Les raisons de ce changement ne sont pas claires, mais selon la presse anglo-saxonnes Apple aurait pour nouvelle politique d'adapter ses tarifs selon les pays.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 mai 2017 à 18h14 | So_cult’
16 mai 2017
el

Les reporters-photographes dénoncent le manque de courage d’Hollande face aux patrons de presse

La publication du décret fixant le barème des piges des reporters-photographes fait du...

La publication du décret fixant le barème des piges des reporters-photographes fait du bruit, et pas dans le bon sens. "Les reporters-photographes ne se sentent ni respectés, ni reconnus et ni payés au juste prix" affirme la SAIF, qui les représente. Le décret, publié dans le Journal Officiel du 10 mai, est l'un des derniers actes de la mandature de François Holland et fixe "la rémunération minimum pour une commande demandant 5 heures minimum de travail à 60 euros". Ceci représente, affirme la SAIF, "l’équivalent d’un salaire mensuel brut de 1820 €" si toutefois "le pigiste a travaillé 30 jours sans aucun jour de repos". Et cela sans compter, souligne l'organisme, les dépenses lourdes de la profession pour son équipement en appareils photos, logiciels et ordinateurs. Les reporters-photographes estiment que le gouvernement, qui a adopté ce décret au cours de ses derniers jours au pouvoir de François Hollande, a manqué de courage face aux patrons de presse : "si les ministres successifs de la culture et de la communication ont fait preuve d’excès de prudence dans le traitement du dossier, c’est en raison de la volonté politique du gouvernement de ne pas s’opposer frontalement aux patrons de presse, qui ont usé de toute leur influence pour faire échec à une revendication des reporters-photographes exprimées lors des négociations sur les modalités de réutilisation des œuvres des journalistes", affirme la SAIF.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 mai 2017 à 16h41 | So_cult’
15 mai 2017
el

Festival de Cannes, Netflix se rebiffe

Netflix ne veut pas se laisser faire. Alors que le Festival de Cannes...

Netflix ne veut pas se laisser faire. Alors que le Festival de Cannes a annoncé un changement de sa politique pour la sélection des films pour 2018 - qui empêcherait des films qui ne sortent pas en salle de concourir - le géant américain lance un appel à la direction. Le patron de Netflix a réagi en soulignant que la direction du festival avait surtout en tête de défendre "les exploitants qui veulent nous empêcher d'être en compétition à Cannes", a-t-il dit, tandis que la patron des contenus, Ted Sarandos a été plus mesuré appelant le festival a "défendre les arts". "Historiquement, de nombreux films arrivent au festival de Cannes sans aucune distribution", a expliqué le patron des contenus. Netflix fait le pari que les festivals devront s'adapter car les spectateurs ont changé leurs habitudes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mai 2017 à 19h18 | So_cult’
el

Newen se lance dans la co-production britannique

Le Brexit n'est pas un inconvénient pour tout le monde. Newen - la...

Le Brexit n'est pas un inconvénient pour tout le monde. Newen - la société derrière Versailles ou encore Plus Belle La Vie et désormais propriété de TF1 - a décidé de se lancer dans des co-productions de séries en anglais avec des producteurs britanniques. Newen avait déjà envisagé de le faire il y a quelques années, mais avait abandonné l'idée du fait de couts jugés trop élevés. Le Brexit a changé la donne, abaissant notamment le cours de la livre sterling. Newen a donc rassemblé un fonds de 50 millions d'euros pour ses futures co-productions, qui pourront ramener deux fois plus à l'international que les productions francophones de la société.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mai 2017 à 16h28 | So_cult’
4 mai 2017
el

Merlin n’est pas content des emplettes de The Orchad

The Orchad vient d'acquérir deux sociétés indépendantes. Il s'agit de Finetunes et de Phonofile...

The Orchad vient d'acquérir deux sociétés indépendantes. Il s'agit de Finetunes et de Phonofile AS. En 2016, les deux distributeurs avaient été réunis sous la même holding, SendR SE. Les deux sociétés sont désormais la propriété de l'américain The Orchad, qui par cette opération accentue sa présence en Europe. Ce qui ne convient pas à Merlin, la société qui regroupe les intérêt des indépendants. A ce sujet, Charles Caldas, le Pdg de Merlin estime que The Orchad n'est plus un indépendant depuis que la société a été reprise par Sony Music. Selon lui, les majors utilisent ainsi des "faux-nez" pour grignoter de la part de marché qui leur donnera ensuite un avantage concurrentiel lorsqu'il s'agira de négocier les droits, notamment sur le digital.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 mai 2017 à 18h21 | So_cult’
2 mai 2017
el

J.J. Abrams voit bientôt la fin des cinémas

JJ Abrams n'est pas n'importe qui. Digne hériter de George Lucas, ou de...

JJ Abrams n'est pas n'importe qui. Digne hériter de George Lucas, ou de Steven Spielberg, quand le créateur de Lost parle, il est écouté, surtout à Hollywood. Le réalisateur du dernier épisode de Star Wars avec Han Solo n'a pas sa langue dans sa poche. Pour lui, les salles de cinéma vont vers leur fin. Les conditions pour voir un film sont jugées "inconfortables" par JJ Abrams, qui avoue comprendre les amateurs de films qui préfèrent les regarder sur leur télévision. Cependant, encore en 2017, la fréquentation des salles de cinéma est au beau fixe pour l'industrie. L'arrivée de Netflix n'a pas encore eu d'effets négatifs, que ce soit aux Etat-Unis comme en France. Cela ne fait pas changer d'avis JJ Abrams qui parie aussi sur la diffusion de films hors des circuits, et cela même si le producteur dit "comprendre les besoins économiques derrière cette industrie". Ce n'est pas la première fois qu'on entend parler d'une sortie hors circuit pour les films. Il existe plusieurs projets qui promettent aux cinéphiles une diffusion day-and-date des films. En France, la fin des négocations sur la chronologie des médias pourrait d'ailleurs paradoxalement ouvrir le champ des possibles lorsque l'accord actuel tombera en juillet 2019. Les studios américains ont d'ailleurs tout intérêt à ce que cet accord ne soit pas renouvelé pour enfin nouer avec les diffuseurs des accords de gré à gré. Une première fenêtre day-and-date pourrait alors émerger sur certains films.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mai 2017 à 18h10 | So_cult’
28 avril 2017
el

Spotify rachète une start-up de la blockchain

Spotify a mis la main sur Mediachain. Il s'agit d'une start-up financé notamment par Andreessen...

Spotify a mis la main sur Mediachain. Il s'agit d'une start-up financé notamment par Andreessen Horowitz. La jeune pousse travaille sur l'application des technologies blockchain au service des médias, et des ayants-droit. Pour Spotify, c'est un défi crucial comme pour beaucoup de sociétés civiles d'ailleurs. La promesse du blockchain est importante, et pourrait dans ce domaine réduire les risques de copyfraud mais aussi permettre de déterminer qui est le bénéficiaire d'une oeuvre orpheline.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
28 avril 2017 à 16h22 | So_cult’
26 avril 2017
el

Merlin : 300 millions de dollars reversés

Merlin ça marche. La plateforme de droits des labels indépendants vient d'annoncer avoir...

Merlin ça marche. La plateforme de droits des labels indépendants vient d'annoncer avoir reversé 300 millions dollars à ses adhérents sur les douze derniers mois. L'activité est en progression. Le 30 mars dernier Merlin avait annoncé une enveloppe de reversement de 232 millions de dollars. Merlin a profité de cette annonce pour confirmer la baisse des frais commerciaux pour les membres qui passe de 2 à 1,5%. Merlin représente une part de marché de 12%. Rappelons que l'IFPI a confirmé le rebond de la musique enregistrée pour 2016 avec +5,9% de chiffre d'affaires.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 avril 2017 à 18h01 | So_cult’
25 avril 2017
el

UMG reçoit une offre de plus de 13 milliards d’euros

Combien vaut UMG ? Selon une valorisation effectuée par les analystes, une entrée...

Combien vaut UMG ? Selon une valorisation effectuée par les analystes, une entrée en bourse du numéro 1 mondial de la musique se situerait à 20 milliards d'euros. Lors de l'assemblée générale du groupe Vivendi, il a d'ailleurs été précisé qu'une "marque d'intérêt" avait été transmise à la holding en 2015 de l'ordre de 13,5 milliards d'euros. UMG est bien placé sur le marché du streaming avec un catalogue sans équivalent et des stars internationales dans l'urbain, comme l'a expliqué devant les actionnaires, Olivier Nusse, le patron en France de la major (retrouvez le dans notre entretien).

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 avril 2017 à 18h30 | So_cult’
20 avril 2017
el

La Scam aux candidats à la présidentielle : « le droit d’auteur est le droit du travail de l’auteur »

A trois jours du scrutin, la Scam lance un dernier message aux candidats...

A trois jours du scrutin, la Scam lance un dernier message aux candidats à la présidentielle, et plus particulièrement à Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen : "la Scam s’inquiète des propositions qui menacent le droit d’auteur. Particulièrement, celles qui visent à instaurer un système de licence globale, ou à supprimer l’Hadopi et sa mission de lutte contre le piratage, comme le proposent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen." La Scam, qui représente les auteurs multi-média et parmi eux de nombreux réalisateurs de documentaires, rappelle aux candidats que le droit d'auteur est "un droit hérité de la Révolution française dont le principe est reconnu par les traités internationaux" et qu'il est "le droit du travail de l’auteur, un droit à protection et un droit à juste rémunération sur les fruits de son travail." D'une manière plus générale, la Scam déplore le peu de place donné à la culture dans la campagne, tout en saluant le fait que "plusieurs candidats se sont exprimés publiquement sur son importance" et que "la plupart d’entre eux soutiennent l’exception culturelle et s’engagent à la défendre." A ce sujet, voir nos interviews des candidats François Fillon, Benoît Hamon et Emmanuel Macron sur la culture et le numérique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 avril 2017 à 11h13 | So_cult’
23 mars 2017
el

Mylène Farmer rejoint la structure #NP

C'était attendu. Après avoir quitté UMG pour Sony Music (retrouvez l'interview d'Olivier Nusse),...

C'était attendu. Après avoir quitté UMG pour Sony Music (retrouvez l'interview d'Olivier Nusse), Mylène Farmer vient donc de signer avec #NP. En association avec Live Nation France et présidée par Pascal Nègre, cette structure a déjà signé avec Marc Lavoine ou encore Julien Clerc. "C'est un grand honneur pour #NP d'accueillir Mylène Farmer, artiste iconique par excellence. C'est un grand bonheur pour moi de continuer cette belle aventure aux côtésde Mylène", indique Pascal Nègre.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 mars 2017 à 17h27 | So_cult’
17 mars 2017
el

Wight is Live Nation

Live Nation vient d'entrer au capital du festival de l'Ile de Wight. Le...

Live Nation vient d'entrer au capital du festival de l'Ile de Wight. Le géant américain a acquis une position de contrôle mais la direction sera toujours assuré par John Giddings et Solo Music Agency. Live Nation prend ainsi pied dans un des plus importants phénomènes  musicaux de l'histoire. Le concert de l'Ile de Wight se tient chaque année depuis les débuts de la révolution culturelle des années 60. L'arrivée de Live Nation est certainement un moment important dans cette histoire longue de 45 ans pour le festival.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 mars 2017 à 16h56 | So_cult’
14 mars 2017
el

Le rachat d’AB Group par Mediawan approuvé

Et d'un ! Les actionnaires de Mediawan, le fonds créé par Pierre-Antoine Capton,...

Et d'un ! Les actionnaires de Mediawan, le fonds créé par Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, viennent d'approuver à 82% l'acquisition du groupe AB. Avec cette opération, qui devrait être bouclée pour le premier semestre 2017, c'est le premier "SPAC" (Special Purpose Acquisition Company ou véhicule d'acquisition coté) français qui se concrétise. Dans les faits, les actions de Mediawan vont donc être transformées en une seule et même catégorie d'actions ordinaires de Mediawan. De plus, les options en bourse deviennent "exerçables". Mediawan est en lice pour d'autres acquisitions en Europe a prévenu Pierre-Antoine Capton. Cattleya serait ainsi une cible pour le fonds.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
14 mars 2017 à 18h06 | So_cult’
10 mars 2017
el

Marc Joulaud pour un « droit à inaliénable à rémunération des auteurs »

Marc Joulaud, qui a défrayé la chronique il y a quelques jours avec...

Marc Joulaud, qui a défrayé la chronique il y a quelques jours avec son projet de rapport sur le droit d'auteur, a tenu à rassurer le monde de la culture, en envoyant un courrier à Pascal Rogard, le directeur général de la SACD qui avait vertement critiqué le travail de l'euro-député. Suite à son projet de rapport qui proposait l'instauration d'un fair use européen et ne parlait pas de rémunération des auteurs, il "souhaite rappeler" via ce courrier son "engagement en faveur du droit d'auteur et de la rémunération des auteurs." Sur la rémunération des auteurs, à laquelle tient beaucoup la SACD, mais aussi la Scam, et, au niveau européen, la Société des Auteurs de l'Audiovisuel, il a tenu à préciser : "je soutiens le principe d'un droit inaliénable à rémunération des auteurs", et "son absence dans la première version de mon rapport n'est nullement à interpréter comme un reniement de ma part sur le sujet." François Fillon - qui avait été alerté - a également répondu à Pascal Rogard, en se distançant du projet de Marc Joulaud : "si un tel rapport apporte à la réflexion, il ne traduit pas ma position, ni celle de la formation politique à laquelle j’appartiens, ni a fortiori celle exprimée dans mon projet", a-t-il déclaré. A noter, Marc Joulaud est l'actuel maire de Sablé-sur-Sarthe, et un proche du candidat Les Républicains à la présidentielle.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
10 mars 2017 à 13h13 | So_cult’
2 mars 2017
el

La gouvernance de la Sacem fait sa révolution

C'est hier, à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire qui a réuni près de 350...

C'est hier, à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire qui a réuni près de 350 votants, que l'ensemble des membres de la Sacem ont adopté une réforme statutaire de la SPRD en conformité avec la nouvelle directive sur la gestion collective. "88 articles ont été ainsi modifiés à la quasi-unanimité  pour adapter nos statuts à la nouvelle réglementation applicable aux organismes de gestion collective entrée en vigueur en France le 23 décembre dernier", indique la Sacem. qui ajoute que "la Sacem est donc le premier organisme de gestion collective en France à s’être mis en conformité avec la réglementation européenne". Avec cette réforme, la Sacem se dote d’un Conseil de surveillance, composé de sociétaires de la Sacem, qui contrôlera les activités du Conseil d’administration et du gérant;  d’un Comité d’éthique, présidé par une personnalité externe, qui aura pour mission de prévenir et de gérer les conflits d’intérêts.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 mars 2017 à 19h09 | So_cult’
1 mars 2017
el

Grégory Schuber d’Amazon à Warner Bros

Grégory Schuber quitte Amazon France pour entrer chez Warner Bros France. Grégory Schuber a...

Grégory Schuber quitte Amazon France pour entrer chez Warner Bros France. Grégory Schuber a fait ses classes chez Coca-Cola en charge du marketing avant d'entrer chez Amazon en 2012. Il occupe un poste de directeur du marketing. Il succédera début mai chez Warner Bros à Emmanuel Durand, parti diriger Snap France.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 mars 2017 à 10h13 | So_cult’
23 février 2017
el

Les artistes visuels japonais réclament un droit de suite

De nombreux artistes visuels japonais seront présents lors de la conférence organisée cette semaine par...

De nombreux artistes visuels japonais seront présents lors de la conférence organisée cette semaine par la CISAC en vue de convaincre les autorités de Tokyo de mettre en place un un droit de suite. La CISAC est la confédération internationale de sociétés d'auteurs et compositeurs. Le droit de suite, qui permet aux créateurs d'une oeuvre d'obtenir une rémunération quand leur travail est revendu par un professionnel (salle de vente aux enchères, galerie, etc), est déjà applicable dans 80 pays dans le monde, et gagne du terrain. Il a été créé en France par une loi de 1920. Lors de cette conférence à Tokyo, "des experts japonais du droit d'auteur présenteront un projet de loi préparé par l'Université de Waseda et qui introduirait ce droit au Japon", a annoncé la CISAC.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 février 2017 à 10h44 | So_cult’
21 février 2017
el

Chronologie des médias : le processus se poursuit

Le CNC a donné rendez-vous pour dans quelques semaines. Après une première proposition...

Le CNC a donné rendez-vous pour dans quelques semaines. Après une première proposition centrée sur les "fenêtres coulissantes" que nous avions dévoilé dans le détail, le centre national du cinéma a reçu la semaine dernière les représentants du cinéma, de l'audiovisuel et des ayants-droit. Tous s'entendent à peu près sur un impératif à faire évoluer la chronologie de médias, à quelques exceptions près, mais les façons de faire et l'objectif diffèrent considérablement. Quoi qu'il en soit, le CNC prépare déjà un nouveau brouillon de propositions, avec en perspective un raccourcissement de la fenêtre VOD, des conditions plus claires pour les plateformes Svod "vertueuses" et enfin une refonte du procédé des "fenêtres coulissantes" qui sont parfois en conflit avec les intérêts des chaines de télévision avec de celles profitant d'une seconde fenêtre sur le cinéma. Enfin, l'accent reste toujours mis sur une fenêtre "hors régime normal" (soit avec un financement important: +26% du devis du film) pour Canal Plus, qui s'avance jusqu'à 6 mois après la première exploitation d'un film en salle.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
21 février 2017 à 9h27 | So_cult’
20 février 2017
el

Règlement portabilité : l’adoption est proche

Le Parlement européen et le Conseil sont enfin parvenus à un accord sur le...

Le Parlement européen et le Conseil sont enfin parvenus à un accord sur le contenu du règlement portabilité, qui permettra à terme aux Européens d'utiliser leurs abonnements à des services audiovisuels quand ils voyagent dans l'UE. La version n'étant pas définitive, le document reste confidentiel, mais ElectronLibre a découvert que l'adresse IP pourra finalement être utilisée pour vérifier la résidence du titulaire d'abonnement. Ce point avait fait l'objet de longues discussions au Conseil, les Pays-Bas étant contre cette possibilité. Les réactions au futur règlement n'ont pas tardé. La Société des Auteurs de l'Audiovisuel, qui a estimé que "la liste de moyens permettant de vérifier l'État membre de résidence inclut des moyens qui ne garantissent pas la résidence par eux-mêmes (tels que la production dune carte de crédit)". La SAA considère également que la "possibilité d'autoriser l'utilisation de contenu sans vérification de l'Etat membre de résidence" est dangereuse dans la mesure où "vu la puissance de certains services en ligne (...) beaucoup de titulaires de droits ne seront pas en position de refuser."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
20 février 2017 à 18h49 | So_cult’
3 février 2017
el

BMG signe avec Netflix

BMG et Netflix viennent de signer un accord. La maison d'édition sera en...

BMG et Netflix viennent de signer un accord. La maison d'édition sera en charge de l'ensemble de la gestion des licences de musique du service de Svod à l'international. Netflix utilise un département en interne pour les droits des licences aux Etats-Unis. Netflix est détenteur d'un certain nombre de droits sur les musiques utilisées dans ses propres productions. BMG s'occupe déjà d'autres studios notamment celui des Weinstein, mais aussi l'éditeur de jeux video, Activision Blizzard.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 février 2017 à 16h58 | So_cult’
el

Le CNC augmente l’aide aux effets spéciaux

Frédérique Bredin, présidente du CNC, a dévoiler les évolutions du fonds de soutient...

Frédérique Bredin, présidente du CNC, a dévoiler les évolutions du fonds de soutient aux effets spéciaux dans le cinéma français. le soutien du CNC à la filière passe de 6 à 9 millions d'euros. Une augmentation qui est directement dans la lignée des autres incitatifs en faveur de ce secteur, dont le crédit d'impôt international. De plus ce plan du CNC, comme le souligne la Ficam, se double de garanties bancaires pour accélérer les investissements notamment : "les entreprises pourront bénéficier de garanties de prêts et de prêts participatifs de la part de l'IFCIC. Enfin, les écoles de cinéma seront sensibilisées afin de donner une meilleure place aux effets spéciaux au sein de leurs cycles de formation". Dans son baromètre annuel, la Ficam avait noté la place importante des métiers techniques dans le cinéma et notamment les effets spéciaux.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 février 2017 à 16h40 | So_cult’
1 février 2017
el

SACD : Rodolphe Belmer désigné président du fonds de dotation « auteurs solidaires »

Le Fonds de dotation Auteurs Solidaires a un nouveau président en la personne de...

Le Fonds de dotation Auteurs Solidaires a un nouveau président en la personne de Rodolphe Belmer, l'ancien patron de Canal Plus qui a pris la direction d'Eutelsat après son éviction. Le Fonds de dotation Auteurs Solidaires a été créé par la SACD. Rodolphe Belmer succède à Jacques Fansten. Ce fonds a été lancé en 2014 avec pour missions "la réalisation de missions d’intérêt général, l’élaboration et la mise en œuvre de projets innovants en matière d’intervention sociale, menés par des auteurs professionnels et fondés sur le partage d’expériences de créations".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2017 à 15h50 | So_cult’
el

Deezer ne voit pas les profits arriver de si tôt

Deezer est le pionnier français du streaming payant. Après plusieurs années marquées par...

Deezer est le pionnier français du streaming payant. Après plusieurs années marquées par les changements de l'actionnariat, la plateforme est aujourd'hui contrôlée par la société Access Industries, du milliardaire Len Blavatnik, qui possède également Warner Music Group. Orange est encore présent au capital avec un peu moins de 10%. Dans un entretien au Journal du Net, le patron de Deezer, Hans-Holger Albrecht affirme que le modèle économique du service est conditionné par sa capacité à investir dans le marketing et l'acquisition de clients:"l'entreprise serait immédiatement rentable si nous arrêtions de dépenser de l'argent en publicité et en acquisition clients, mais dans ce cas-là nous arrêterions aussi de croître". Une perspective qui renvoie donc les prévisions de rentabilité dans les limbes. Deezer ne donne pas non plus de mise à jour du nombre d'abonnés qui reste donc officiellement de 6,3 millions depuis 2015. Rappelons que dans la réalité, Deezer n'avait à l'époque que 3,4 millions d'abonnés, comme l'avait démontrée la publication de documents officiels pour son entrée en bourse. Selon Hans-Holger Albrecht, la France ne pèse plus de 40% des revenus de la société et l'Angleterre et l'Allemagne sont les deux marchés les plus importants à l'international. En 2015, la Colombie était le second marché de Deezer hors de France grâce à un accord avec un opérateur local.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 février 2017 à 11h30 | So_cult’
24 janvier 2017
el

Edition : Amazon ne fera plus signer de clause de la nation la plus favorisée

Serait-ce la fin des fameuses "clauses de la nation la plus favorisée" dans...

Serait-ce la fin des fameuses "clauses de la nation la plus favorisée" dans la distribution de livres en ligne ? La Commission vient de demander aux parties intéressées - en particulier les éditeurs - de se prononcer au sujet d'une offre d'engagements par Amazon de mettre fin à ces clauses. Appelées "clauses de la nation la plus favorisée" ("CNPF") par référence aux clauses des traités internationaux dont les parties s'engagent à appliquer mutuellement toute faveur commerciale qui serait attribuée à d'autres pays après leur signature, les CNPF dans les contrats Amazon n'étaient cependant pas réciproques. Par leur biais, un éditeur signataire s'engageait à appliquer à Amazon les mêmes conditions qu'aux autres plateformes de vente en ligne si celles-ci étaient plus favorables. La Commission européenne avait entamé une procédure pour abus de position dominante en 2015 au sujet de ces contrats, estimant qu'ils pouvaient "nuire à la concurrence que les autres revendeurs de livres numériques peuvent exercer sur Amazon en développant des produits et des services nouveaux et innovants." Amazon vient d'offrir de "s'abstenir d'appliquer i) des clauses obligeant les éditeurs à accorder à Amazon des conditions semblables à celles accordées à ses concurrents ou ii) des clauses imposant aux éditeurs d'informer Amazon de l'octroi de telles conditions." La Commission attend les commentaires afin de décider si elle accepte l'offre d'engagement d'Amazon, auquel cas la société ne devrait pas faire l'objet d'une amende pour l'application passée de ces clauses. Cela pourrait marquer la fin de telles clauses - qui figurent dans de nombreux contrats - pour toute société ayant une part de marché substantielle dans son secteur.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 janvier 2017 à 13h56 | So_cult’
23 janvier 2017
el

TIDAL : 45 millions de nouveaux clients et une valorisation multipliée par 10

Jay Z et les autres artistes propriétaires de TIDAL vont pouvoir souffler un...

Jay Z et les autres artistes propriétaires de TIDAL vont pouvoir souffler un peu : Sprint acquiert 33% de TIDAL et signe un partenariat avec la plateforme de streaming de musique. TIDAL, société norvégienne reprise en 2015 par Jay Z , avait eu pas mal de difficultés à émerger face à Apple Music et Spotify. Plusieurs articles de presse récents avaient mis au jour le fait que le nombre d'abonnés du service avaient probablement été gonflé. Ce nouveau partenariat - qui met donc fin aux rumeurs de vente de TIDAL à Apple - "va bientôt donner aux 45 millions de particuliers clients de Sprint un accès illimité à du contenu artistique exclusif non disponible ailleurs", a annoncé aujourd'hui le quatrième réseau de télécommunications américain. Il ne s'agit pas pour TIDAL de fournir seulement le contenu exclusif  TIDAL, mais du contenu exclusif pour les clients de Sprint : "TIDAL et ses artistes fourniront du contenu exclusivement réservé aux clients actuels et futurs de Sprint", précise le communiqué. La gestion de la plateforme de streaming ne changera pas, annoncent les partenaires : "Jay Z et les artistes propriétaires continueront d'être en charge du service centré sur les artistes de TIDAL." Sprint paierait 200 millions de dollars pour 33% de TIDAL. Panther Projet, appartenant à Jay Z avait racheté le service à Aspiro pour 56 millions de dollars en 2015. Une belle plus-value.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 janvier 2017 à 15h14 | So_cult’
19 janvier 2017
el

Audiolivres : fin des poursuites allemandes et européennes contre Amazon et Apple

Apple ne se fournira plus exclusivement en audiolivres chez Audible, filiale d'Amazon. C'est...

Apple ne se fournira plus exclusivement en audiolivres chez Audible, filiale d'Amazon. C'est ce qu'exigeaient les autorités de la concurrence européenne et allemande pour mettre fin à des poursuites entamées en 2015 pour entente illégale. Suivant un accord d'exclusivité, Apple s'était engagé bien avant 2008 - année de l'acquisition du spécialiste du livre audio Audible par Amazon - à se fournir exclusivement auprès de Audible pour les livres audio de l'iTunes Store. Cet accord d'exclusivité est donc désormais caduque et Apple est libre de se fournir où bon lui semble. La Commission européenne s'était penchée sur l'accord d'exclusivité après avoir reçu une plainte de l'association allemande des éditeurs et des libraires, et une plainte de même nature avait également été déposée par la l'association auprès de l'Office fédéral allemand de la concurrence. Les deux autorités de la concurrence ont toutes deux annoncé aujourd'hui qu'elles se réjouissaient de pouvoir mettre fin aux poursuites.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 janvier 2017 à 18h10 | So_cult’
el

Audition de Carole Bienaimé Besse : report confirmé par le Sénat

Mardi soir, un communiqué de presse laconique du Sénat avait annoncé l' "annulation"...

Mardi soir, un communiqué de presse laconique du Sénat avait annoncé l' "annulation" de l'audition de Carole Bienaimé Besse. Finalement ce sera un report, confirmé par le Sénat hier : l'audition, "initialement prévue mercredi 18 janvier 2017 à 9h30, est reportée afin de disposer du temps nécessaire à un débat éclairé et apaisé. Elle aura lieu mercredi 25 janvier matin", indique le site Sénat sur son site internet. L'utilisation du terme "éclairé" renvoie bien entendu à un examen les éléments nouveaux qui sont arrivés à la connaissance des sénateurs notamment par voie de presse, via Le Canard Enchainé et ElectronLibre au sujet des affaires de Carole Bienaimé Besse. Comme nous l'avons révélé, certains éléments montreraient que l'affaire va plus loin que de simples impayés, et pourrait prendre une tournure judiciaire.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 janvier 2017 à 12h19 | So_cult’
el

La Scam lance le débat sur la culture pendant la présidentielle

Suite au succès de l'édition précédente, la Scam organise à nouveau son colloque...

Suite au succès de l'édition précédente, la Scam organise à nouveau son colloque Auteurs&Co au Forum des Images à Paris le 9 mars prochain : "à quelques semaines de l’élection présidentielle, AUTEURS&CO posera les enjeux des politiques publiques en matière culturelle, interrogera l’avenir des médias publics et décryptera les ambitions numériques de l’Europe", explique le représentants des artistes multimédias, et en particulier les réalisateurs de documentaires. Il sera notamment question de la place de la culture dans l'Union Européenne. Parmi les nombreux invités : Delphine Ernotte Cunci, présidente de France Télévisions, Laurent Samama, directeur média, entertainment & industries - EMEA strategic relationships de Google, et Constance Le Grip, députée européenne et membre de l'intergroupe « Industries culturelles et créatives ». Isabelle Szczepanski d'ElectronLibre animera l'une des tables rondes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 janvier 2017 à 11h44 | So_cult’