Jean-Claude Barny : « Le soutien des chaînes de télévision est décisif pour le financement des productions » Verouillé

Jean-Claude Barny est un réalisateur français ultramarin. Sa dernière fiction TV ‘Rose et le soldat’ avec Zita Hanrot, César du meilleur espoir féminin, a rassemblé 2,3 millions de français mercredi dernier. Une audience moindre pour une diffusion en prime-time sur France 2, mais qui sur un tel créneau concurrentiel illustre de la demande pour les fictions mêlant drame et diversité. Un genre dont l’émergence dans le paysage audiovisuel français dépend de l’accès aux financements. Vous avez réalisé la fiction TV « Rose et le soldat », projetée en avant-première en avril 2015. Comment expliquer qu’elle ne soit diffusée et programmée par France 2 qu’en avril 2016 ? Je dirais que c’est un concours de circonstances. En moyenne les productions françaises ... (Contenu réservé aux abonnés)

Abonnement à ElectronLibre

Profitez de tous les articles d'ElectronLibre pendant 7 jours grace à notre offre spéciale pour iPhone. Téléchargez notre application dès maintenant sur l'appstore via ce lien : Application EL et activez votre compte !

 

Ou bien,

Abonnez vous pour un an et profitez d'un accès illimité à EL plus de la newsletter quotidienne d'ElectronLibre !

Nous vous invitons à faire votre demande d'abonnement via ce formulaire en choisissant la formule la plus adaptée à vos besoins.

Votre prenom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre société

Contenu intégral du site et à la newsletter pendant un an (650€ HT - 663,65€ TTC)
Contenu intégral du site pendant un an (450€ HT - 459,45 €TTC)
Contenu intégral du site pendant un an, tarif étudiant (180€ HT - 183,78€ TTC)

Votre adresse postale (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Un petit mot à nous adresser ?

captcha
Veuillez recopier ce code :

Une fois la demande soumise, nous vous contacterons par email (vérifiez vos spams si vous ne recevez rien de notre part, cela peut arriver...) !

Toute l'équipe d'ElectronLibre vous remercie pour votre confiance.


Les commentaires sont fermés.