HomePod, un démarrage sous surveillance

Le HomePod ne serait pas le succès attendu pour Apple. La firme a diminué les commandes chez ses prestataires. Apple réalise cependant près de 19% des revenus du secteur.

Apple n’a jamais eu droit à l’échec, ou si peu. C’est une fois encore le cas, avec le HomePod. Un article de Bloomberg jette en effet un regard cruel sur le dernier né de la pomme. Selon l’agence qui relaie une étude de Slice Intelligence, le HomePod ne se vend pas bien, et Apple a été contraint de couper les commandes chez les prestataires.

Si l’enceinte connectée s’est plutôt bien vendue à son lancement, les commandes ont rapidement décliné chez les vendeurs, annonce Bloomberg, citant Slice Intelligence. Comme toujours, ces études se basent sur les ventes des tiers. Aucun n’a accès aux chiffres de l’Apple Store en ligne, ou de leurs relais en briques et ciment. Cependant, il y a fort peu de raison que les ventes soient très différentes dans le réseau Apple.

19% des revenus

Selon Slice, la part de marché du HomePod est donc de 4% en unités, mais 19% en valeur. Si Amazon bat la pomme sur le volume de commandes, Apple fait bien plus d’argent sur chaque appareil. Amazon vend principalement des enceintes à 50 dollars.

Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de l’iPod à ses débuts. Jugé trop cher par le marché, avec des ventes plutôt modestes à son lancement, le baladeur de poche devait se faire une place face à des modèles souvent vendu 5 ou 6 fois moins cher. La suite a montré que Apple a su faire en sorte de battre la concurrence pour finir avec un produit iconique.

International

Pour le HomePod, les données sont comparables mais les enjeux différents. L’appareil est le plus cher de sa catégorie, mais pour certains il est jugé sévèrement parce qu'Apple a implémenté une version bridée de Siri, qui sert principalement à écouter de la musique. Apple devrait logiquement améliorer cet aspect de son produit sans oublier son objectif premier : réinventer la hifi à la maison.

De plus, le produit n’est pas encore disponible dans des marchés comme la France ou l’Allemagne ou encore l’Amérique du Sud et bien sur l’Asie. Apple a donc encore largement les moyens d’en vendre des millions avant la fin de l’année.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef

Les commentaires sont fermés.