The Sun et The Times, géants sur le déclin

Rupert Murdoch avait prévenu ses actionnaires dès novembre : les journaux de son groupe  NewsCorp ne vont pas bien. Pourtant, The Sun a réussi à s'accrocher : il est encore diffusé à plus de trois millions d'exemplaires par jour, ce qui dépasse largement la diffusion de l'ensemble de la presse quotidienne française. Mais la décroissance est là même pour ce géant. Les chiffres qui viennent d'être publiés sont sans appel : les revenus 2017 du Sun ont baissé de 5% par rapport à 2016, passant de 446 à 424 millions de livres sterling. The Times, et son compagnon du dimanche The Sunday Times, ne vont pas mieux : leurs revenus ont baissé de 22 millions de livres en un an, et atteignent désormais 319 millions de livres. En cause, pour l'essentiel, les conséquences négatives du développement du marché de la publicité en ligne sur la presse imprimée. Sur ce thème, contrairement à la presse française qui reste étrangement optimiste dans ses déclarations, Murdoch n'a pas sa langue dans sa poche et le déclare régulièrement : oui, le développement du numérique est extrêmement préjudiciable à l'imprimé. Et la publicité numérique ne bénéficie pas à la presse, et va pour l'essentiel dans les poches de Google et Facebook.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.