Une plainte de trop contre Google de la part du moteur de recherche français 1plusV

Il est inutile pour une entreprise française d'attaquer devant le juge français en espérant court-circuiter la Commission européenne en matière de droit de la concurrence : c'est ce qu'a appris l'éditeur français de moteurs de recherche 1plusV.  Cette société versaillaise avait déposé deux plaintes contre Google : l'une devant la Commission européenne, en 2010, et l'autre devant le tribunal de commerce de Paris, en 2011. Dans les deux plaintes, 1plusV soutenait que Google avait abusé de sa position dominante en arrêtant d'inclure dans son référencement les résultats de recherche du site Ejustice.fr lui appartenant. Le jugement, datant du 7 juin 2012 et qui vient d'être publié, décide sans surprise d'un sursis à statuer en attendant la décision de la Commission, qui en est encore à l'examen des offres de compromis de Google.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.