Accord capital à Europe 1 entre les salariés et la direction

Après les derniers mauvais sondages de la station, la rédaction a voté une "motion d'état d'urgence" contre la direction. Les salariés de la station ont mené depuis une discussion avec la direction qui vient d'aboutir à un accord signé par les syndicats (CE, DP et CHST de l'UES Europe 1). Quatre groupes de travail vont être mis en place d'ici les prochains jours pour avancer avec la direction de la station sur les faiblesses de l'antenne et dissiper les tensions internes. Comme le mentionne le texte de l'accord, il s'agit d'un "retour à un management qui respecte le savoir-faire des équipes et qui les associe à toutes les étapes de la reconquête". Les groupes créés devront travailler sur le fonctionnement, le management, le positionnement et la grille de la radio. Le second volet de cet accord prévoit une titularisation "des salariés indûment employés en contrats précaires". Il s'agit de 22 "cédéisations dont 10 dès le mois prochain. Ce texte a été appprouvé à l'unanimité ce jeudi.