Auf wiedersehen CD

Le marché allemande de la musique enregistrée fait sa mutation. Longtemps sous l’influence des ventes des supports physique, avec le vinyl puis le CD, c’est finalement le « digital » qui prend maintenant les commandes du marché. Selon la BVMI, l’équivalent du SNEP, sur ce premier semestre, le marché allemand s’élève à 727 millions d’euros. Comparé à la même période l’an dernier, c’est désormais la consommation « digital » qui représente désormais 58,9% quand les supports physique sont à 41,1% - le vinyl baisse de 13%. Conséquence, au total le marché est en baisse de 2% sur un an. Le streaming progresse de plus de 35%, mais suffisamment pour compenser la baisse du physique.