Adami, l’appel du 1er juillet

L’Adami tente une manœuvre osée, mais dont l’objectif est de plus en plus partagé par la filière. La société des artistes propose en ce 1er juillet que les OGC se rapprochent. L’Adami en a parlé au ministre de la culture qui s’est montré ouvert à ce projet. L’Adami a d’ailleurs réussi à signé un accord dans ce sens avec la Spedidam en 2016, dont les premières répartitions communes auront lieu dans les prochains jours, indique l’OGC. «L’Adami appelle solennellement l’ensemble de ses partenaires à lancer une initiative commune, dès la rentrée. Cette initiative pourrait prendre la forme d’un rapport indépendant sur les pistes de rapprochement à poursuivre, techniques, juridiques et économiques. La gestion collective s’appuie sur des valeurs que nous tenons à préserver. Représentants des créateurs, notre devoir est d’oser à leurs côtés ». Un appel qui arrive alors que la SCPP et la SPPF ont tenté de fusionner, en vain, comme nous l’a expliqué Jérôme Roger, le directeur de la SPPF. L’Adami ne baisse cependant pas les bras. Des discussions ont lieu également avec la Sacem. Un rapprochement entre les OGC avec à la clef des économies d’échelle satisferait aussi la commission de contrôle des OGC qui ne manque jamais une occasion de critiquer la complexité française en la matière.