L’Arcep se rebiffe

Décidément, ce n'est pas dans un climat calme et serein que ce fait la politique en matière de télécommunication et de communication. Après la lettre des salariés de l'Hadopi, voilà qu'une autre autorité indépendante, l'Arcep montre les dents. Jean-Ludovic Silicani, son président, a rappelé qu'il était opposé à un mariage avec le CSA lors du colloque annuel de l'Arcep. L'argument invoqué n'a pas changé. Pour Jean-Ludovic Silicani, les médias ne sont pas tout sur Internet. Il ne serait donc pas raisonnable de fusionner avec le CSA. Il est vrai que la numérisation des données est importante dans la communication, avec l'audiovisuel, la musique, etc., mais l'extension du réseau des réseaux ne s'arrête pas là. « Attention à ne pas réduire Internet et les réseaux de communications électroniques au transport des seuls médias audiovisuels », a indiqué le président de l'autorité. Jean-Ludovic Silicani répondait à une parole du président de la République qui avait souhaité que la réglementation évolue et appelé à une intégration entre télécom et communication. Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication ont pour instruction de travailler à cette union. Heureusement pour eux, le mandat de Jean-Ludovic Silicani arrive bientôt à son terme.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct