Médiamétrie radio : de l’avantage certain d’avoir des vieux à l’écoute… – #Gratuit

La radio se porte bien lorsqu'elle parle à toutes les tranches d'âge. La preuve encore avec la performance de RTL portée par une audience de personnes plutôt âgés et inactifs en matinée, mais qui sont moins séduits par la ritournelle des "Grosses têtes". Le même phénomène est visible sur les musicales adultes, alors NRJ fait les poches de Skyrock en soirée ! (publié le 14 novembre)

RTL a repris les rênes de l'audience radio. Le dernier 75000 Radio publié par Médiamétrie ce jour consacre le retour de la station de la rue Bayard à la première place d'un classement où les surprises sont rares et les concurrents bien à leur place. L'audience du média sur cette période marquée par la rentrée est en légère hausse avec un score total de 82,7%. C'est une progression notable de 1,6 point qui montre combien finalement la radio est un média stable, qui touche les quatre cinquièmes de la population chaque jour. En l'absence de données plus précises, il est délicat d'extrapoler sur la qualité de cette écoute. Tout au plus, sait on que la radio reste un média populaire, qui est largement inscrit dans le quotidien des Français, que ce soit volontairement ou subi dans les transports ou chez les commerçants.

Dans cette configuration de reprise professionnelle et scolaire, les médias généralistes sont rarement désavantagés, et les vieilles habitudes reprennent le dessus. L'actualité n'a pas été non plus marquée par des événements fracassants. L'élection américaine n'intéresse que peu le grand public français, la dispute pour la tête de l'UMP a certainement amusé, mais l'effet a été rapidement lassant. Enfin, la période fut émaillée de faits divers, comme la tuerie de Chevaline, ou encore l'affaire Armstrong. A noter la grève peu "impactante" sur les antennes de Radio France entre le 21 septembre et le 2 octobre.

Structure d'audience

Dans ce contexte, RTL a donc repris la tête à NRJ. La station affiche un 12,3% de bon aloi, qui est un invariable d'une année sur l'autre. Rien de terrible donc, la station a conservé un score autour duquel elle varie selon les périodes. La rentrée n'est que rarement sanctionnée par un mauvais score pour une station qui fait ses choux gras sur une matinée à rallonge qu'elle est la seule à réaliser avec une telle constance. Là où les autres stations voient leurs audiences retomber rapidement vers 9H30 avant le pic du midi, RTL conserve ses auditeurs plus nombreux pendant ce creux d'avant l'info de mi-journée. Cette persistance est liée à la structure de l'audience de la station, composée de personnes plus âgées et souvent aussi plus féminine. Bref des inactifs qui n'éteignent pas le poste lorsque l'heure de partir au travail a sonné... Les changements importants des personnalités de la matinée ont donc joué à plein leur rôle pour cette rentrée. A confirmer toujours lors des prochains sondages.

Pour exemple, la tranche 9h30 jusqu'à midi de RTL est bien au-dessus de ses concurrents avec plus d'un million d'auditeurs en moyenne par quart d'heure. Cependant, la pointe aiguë de l'audience de la matinale, vers 8 heures, est toujours réalisée par France Inter - la station perd ensuite des auditeurs, qui pour la plupart sont plus actifs. La station présidée par Christopher Baldelli fait un peu moins bien en milieu d'après-midi, le tunnel "Grosses têtes" pèse en négatif sur le total, puis enregistre des variations réduites dans la fin de journée. A des heures où le nombre d'auditeurs est de toute manière peu significatif.

Humour Potache

Si RTL est stable mais en haut du palmarès, NRJ n'a pas démérité. La station musicale enregistre un très bon 11,6%, soit une hausse impressionnante de 1,1 point qui démontre, s'il en était besoin que la station de la rue Boileau est bien de retour pour tutoyer les sommets. La station présidée par Jean-Paul Baudecroux a semble t-il réussi ce cocktail délicat entre une audience jeune attirée par la matinale à l'humour potache, animée par Manu Payet venu de Fun Radio, mais aussi des auditeurs plus âgés toujours fidèles. Dans les faits, l'audience de NRJ touche pratiquement toutes les classes d'âge. Et elle se termine en beauté avec une soirée forte qui fait jeu égal avec Skyrock, c'est dire la performance. La suprématie de Skyrock sur la soirée, qui dure depuis 20 ans, est aujourd'hui menacée, et ironie de l'histoire, par son premier concurrent NRJ piloté par Cauet.

Europe 1 n'est pas à la fête. 8,9% c'est là encore un modèle de stabilité. Ce qui n'est jamais très bon pour une station généraliste dans un contexte favorable lors de la période cruciale de la rentrée. Sans vouloir préjuger des résultats de la station lors des prochaines vagues, il est évident néanmoins que ce démarrage est médiocre. Europe 1 formule Denis Olivennes tarde a donner ses fruits. A sa décharge, il se pourrait bien que l'image de la station et la fidélité de ses auditeurs aient été mises à rude épreuve pendant ces dernières années. Europe 1 paye t-elle les années de soutien à peine voilé à Nicolas Sarkozy, puis, l'influence de Marc-Olivier Fogiel sur la matinale ? L'animateur avait beaucoup travaillé pour trouver des accents plus fédérateurs, c'est juste, mais l'impact reste globalement peu positif. La station de la rue François 1er doit faire un travail en profondeur pour retrouver une audience large qui se confirme dans la durée. L'effet Canteloup ne suffit plus.

On ne s'attardera pas sur RMC. Tout juste, les 7,5% (+0,3 d'une année sur l'autre) confirment que cette station fait partie maintenant des grandes. L'excellente couverture des Jeux-Olympiques cet été explique certainement en partie les très bonnes performances de la rentrée. La station a fidélisé. Aujourd'hui elle bénéficie d'une notoriété affirmée, d'un réseau d'émetteurs consistants sur tout le territoire. Elle est prête à venir disputer à Europe 1 et France Info (8,8%) les marches du podium.

Vacances

Les musicales maintenant. Les stations proposant un programme musical adulte, soit pour un public entre 30 et 45 ans ont largement tiré leur épingle du jeu sur cette vague. RTL 2, Chérie FM, Nostalgie, RFM voient toutes leurs audience progresser sensiblement. A l'inverse Skyrock, Fun Radio ou encore et surtout Virgin - pourtant "coachée" par l'équipe de Goom -, sont en baisse. A cela une explication, la période septembre - octobre mesurée était dépourvue de vacances scolaires. Or, il semble que ces auditeurs, plus souvent actifs au plan professionnel, ont pu continuer d'écouter leur programme musical favori. Alors qu'ils ont tendance à couper le poste lorsqu'ils partent en vacances... Une explication qui vaut ce qu'elle vaut !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Rédigé par Emmanuel Torregano

Redacteur en chef