Offensive anti Bruxelles de la culture

Le directeur général de la SACD publiait une tribune sur le site du journal La Tribune, quand dans le même temps, un collectif des associations du cinéma diffusait un communiqué rageur sur la défense de la taxe distributeur sur les télécoms. "Il serait incompréhensible que des fournisseurs d’accès à l'Internet, dès lors qu’ils assurent la distribution de services audiovisuels, ne contribuent plus au financement de la création et de la diversité culturelle", déclarent les membres signataires: BLIC-BLOC-ARP-UPF-SACD-SPFA-SPI-USPA. Comme nous l'avons longuement traité dans les colonnes d'ElectronLibre, cette taxe est toujours refusée par les services de Neelie Kroes, au nom d'un libéralisme qui ne plait guère aux représentants du septième art. Le CNC a pris fermement position dans nos colonnes sur la question, estimant qu'il n'y avait pas d'autres solutions. De même pour le réalisateur Michel Hazanavicius qui s'est prononcé fermement contre le "forfait" voulu par Bercy. La France a obtenu une rallonge de la part de la commission pour faire des propositions. "La France doit conserver sa liberté de déterminer sa politique audiovisuelle, comme elle l'a toujours défendu", rappelle le collectif dans un élan que ne repousserait pas le plus anti-européen.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.