Presstalis placée en redressement judiciaire de facto

Le tribunal de commerce, inquiet de la situation financière de Presstalis, notamment de sa trésorerie a décidé à l’expiration du délai légal de la procédure de conciliation qui faisait suite à la déclaration de cessation de paiements de placer l’entreprise sous surveillance judiciaire. La société devra rendre compte à Hélène Bourbouloux de l’état d’exécution du plan de sauvetage chaque trimestre et devra effectuer un reporting mensuel sur la trésorerie. Il s’agit, en fait, d’un redressement judiciaire qui ne dit pas son nom car l’entreprise n’a pas été placée en dépôt de bilan pour des raisons encore inexpliquées.

En rendant compte de cet accord, le conseil d’administration de la  coopérative des magazines demande à Presstalis de restituer la retenue de 25% aux éditeurs effectuée en décembre et janvier dernier. Nul ne sait si la gouvernance de Presstalis obtempérera mais cette décision démontre que la CDM a la souci d’éviter des plaintes pénales pour détournement de fonds:

Chères et chers coopérateurs,
 
Par jugement rendu en date du 14 mars 2018, le Tribunal de commerce de Paris a homologué le protocole de conciliation conclu le 8 mars 2018 par l’Etat, Presstalis, ses filiales, la CDM et la CDQ.
 
Cette étape est l’aboutisssement de 4 mois d’intenses travaux et négociations entre les parties prenantes, avec un sens des responsabilités des organisations syndicales à souligner, la mobilisation d’un grand nombre d’éditeurs coopérateurs pour permettre la continuité d’exploitation de notre filière et l’exercice de notre métier d’éditeurs.
 
Ce protocole stipule explicitement que Presstalis mettra en place, avec effet immédiat, un comité de suivi trimestriel d’exécution du plan avec l’Etat, en lien avec le conciliateur Maître Bourbouloux, (dont la mission est étendue à la durée du plan) incluant un suivi de trésorerie mensuel et un audit financier trimestriel. Ces informations seront communiquées au Conseil d’Administration de la CDM qui mettra aussi en place de son côté un comité de suivi, pour s’assurer du respect du cadencement de ce plan de transformation, de la rigueur du reporting financier de Presstalis et de la mise en place d’un barème qui reflète la réalité des coûts d'exploitation de Presstalis. Ce comité sera aussi force de proposition pour accompagner Presstalis dans son processus de transformation et tiendra informé trimestriellement l’ensemble des coopérateurs.
 
Presstalis va dorénavant pouvoir se concentrer sur la mise en place de son plan, sur la qualité de services aux éditeurs et sur le développement commercial. D’ores et déjà, la direction commerciale de Presstalis a décidé de mettre en place des réunions mensuelles, dont la première aura lieu le 27 mars à 10h00, afin de présenter les états d’avancement sur ces points et de prendre en compte les propositions des éditeurs. Cette approche nous paraît très positive et nous ne pouvons qu’encourager les coopérateurs à apporter des contributions constructives lors de ces échanges.
 
Enfin, concernant le versement des retenues par Presstalis des 25% de notre chiffre d’affaires de décembre 2017 et de janvier 2018, nous avons demandé à la direction générale que les modalités de versement soient communiquées à l’ensemble des éditeurs et que ceux-ci soient effectifs avant fin avril.
 
Nous vous assurons de la poursuite de notre entière mobilisation et ne manquerons pas de continuer à vous tenir informés,
 
Très cordialement,
 
Le Conseil d’administration de la CDM
Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.