UltraViolet: le DRM qui veut sauver le DVD débarque en France

Alors que les supports physiques de vidéo enregistraient, sur les neufs premiers mois de 2013, une chute vertigineuse aussi bien en termes de chiffre d'affaires que d'unités écoulées, les studios de cinéma (Sony, Universal et Time Warner et bientôt Fox) ont réagi en septembre, comme le signalent Les Echos, en lançant en France la technologie UltraViolet, censée sauver ce marché plus qu'érodé. Il s'agit d'un outil de DRM (Digital Rights Management ou Gestion des droits numériques en français dans le texte) qui permet à l'acheteur d'un DVD ou Blu-ray de disposer d'une copie dématérialisée de l'oeuvre achetée qu'il pourra ensuite partager avec cinq personnes. D'ici la fin de l'année, sept films ( «Pacific Rim», «Les Schtroumpfs 2», «R.I.P.D», «Elysium», «Kick-Ass 2», «Conjuring : les dossiers Warren» et «One Direction : le film») devraient proposer ce standard. En soi, cela pourrait sembler plutôt prometteur mais le système est en réalité assez compliqué comme l'a prouvé le déploiement de cette norme aux Etats-Unis. En effet, le consortium de studios doit nouer des partenariats avec des opérateurs puissants pour mettre en place cette nouvelle technologie. Ceux-ci doivent donc posséder des infrastructures ( serveurs, etc) aux reins assez solides pour gérer un éventuel engouement et distribuer les copies numériques en multiplateformes ( elles sont en effet supposées être accessibles en streaming ou en téléchargement sur PC, tablettes, smartphones et télévisions connectées, par le biais d'une appui dédiée). En échange de ce service, les studios leur reversent un pourcentage sur chaque vente de DVD ou Blu-ray. Jusque là tout va bien. Sauf que les opérateurs/distributeurs doivent aussi... payer une licence aux studios pour diffuser leurs oeuvres. Autant dire que le montage est plutôt complexe, ce qui expliquerait peut-être pourquoi aux USA iTunes n'a pas souhaité participer à ce consortium, à l'inverse d'acteurs plus "modestes" comme BestBuy, Walmart ou Barnes and Noble.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct

Les commentaires sont fermés.