el

Les revenus de l’OTT en pleine croissance

L’OTT est le nouveau « wonder boy » du monde du divertissement. En...

L’OTT est le nouveau « wonder boy » du monde du divertissement. En 2018, les revenus cumulés de la SVOD et des autres modes de video à la demande (location, achat à l’acte) ont atteint 68 milliards de dollars dans le monde (+17 milliards de dollars comparé à 2017), portés par la croissance aux Etats-Unis (6,5 milliards de dollars), qui s’affirme comme premier marché mondial devant la Chine, le Japon et en Europe le Royaume-Uni et l’Allemagne. En un an, la SVOD a bondi de 44% à 36 milliards de dollars, pour représenter 53% du total des revenus de l’OTT. Cependant, la location VOD a aussi de beaux jours devant elle avec une progression de 5 milliards de dollars sur un an à 22 milliards de dollars. En France, selon le cabinet britannique Futuresource Consulting, le chiffre d’affaires de Netflix devrait dépasser celui du DVD en 2019. Rappelons que Netflix a déjà largement dépassé les 5,5 millions d’abonnés cet été, avec un rythme de croissance qui dépasse le million d’abonnés par an, depuis 2017.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 septembre 2019 à 11h27 | Web 1,2,3
29 juillet 2019
el

ElectronLibre en vacances d’été

Nous revenons fin août, bel été à tous !

Nous revenons fin août, bel été à tous !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 juillet 2019 à 18h59 | Web 1,2,3
el

Une loi principalement pour l’audiovisuel public

La prochaine loi audiovisuelle, tant attendue depuis le début du quinquennat, devrait finalement...

La prochaine loi audiovisuelle, tant attendue depuis le début du quinquennat, devrait finalement ne concerner que le service public. C’est ce qui transparaît de la tribune publiée par le ministre de la culture, Franck Riester. Dans le JDD, le locataire de la rue de Valois annonce à propos de cette loi :“ Elle portera une nouvelle ambition pour faire du service public de l'audiovisuel une référence en Europe”.  Le ministre ajoute qu’il est temps de revoir aussi le financement de la création pour s’adapter aux exigences d’un “nouvel environnement numérique”, sans plus de détails. Rappelons que la France doit encore transposer plusieurs directives en droit français, dont celle sur les services numériques (SMA), et la directive droit d’auteur, dont le volet droit voisin de la presse a été déjà voté par les parlementaires.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 juillet 2019 à 18h52 | Politique
26 juillet 2019
el

Telecom Italia et Vodafone fusionnent leurs pylônes

L’annonce était attendue. Télécom Italia et son concurrent Vodafone ont conclu un accord...

L’annonce était attendue. Télécom Italia et son concurrent Vodafone ont conclu un accord pour mutualiser leur parc de pylônes. Le contrat porte sur un total de 22.000 tours télécoms en Italie. Le second volet de cet accord concerne le lancement de la 5G. Les deux opérateurs vont apporter leurs pylônes à une société détenue par TIM,  la compagnie de téléphonie mobile appartenant à Telecom Italia.  Les deux opérateurs détiendront 37,5% dans INWIT et chacun aura ensuite la possibilité de ramener sa participation à 25%. Vodafone recevra 2,14 milliards d'euros dans cette opération.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 juillet 2019 à 19h17 | Web 1,2,3
el

Martin Ajdari, une loi et un départ

Martin Ajdari, directeur de la DGMic, sera nommé numéro deux de l’Opéra de...

Martin Ajdari, directeur de la DGMic, sera nommé numéro deux de l’Opéra de Paris, mais cette nomination attendra la fin de la rédaction de la future loi audiovisuelle. Martin Ajdari est arrivé à la tête de la DGMic il y a cinq ans. Pour ce passionné d’opéra, le mandat de directeur général se terminera donc en 2020 lorsque la loi sera enfin sur le bureau du président de l’Assemblée nationale.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 juillet 2019 à 19h11 | Politique
25 juillet 2019
el

Vivendi, UMG progresse, Canal+ recule

Vivendi vient de publier son premier semestre 2019, avec un chiffre d’affaires en...

Vivendi vient de publier son premier semestre 2019, avec un chiffre d’affaires en hausse de 13,6%, porté par UMG et la consolidation revenus d’Editis (260 millions d’euros). Le résultat net atteint 520 millions d’euros. Le chiffre d’affaires d’UMG est en progression sur un an de 18,6%. Les revenus de la musique enregistrée sont en croissance de 16,9%. L’édition musicale progresse moins vite, avec 10,5% sur cette même période. Canal+ est plombé par l’activité en France, alors que l’international continue de croître. Le chiffre d’affaires est de 2,518 milliards d’euros, contre 2,575 lors du premiere semestre 2018. Le groupe note « le chiffre d’affaires de la télévision en France métropolitaine recule par rapport au premier semestre 2018, en raison de la baisse du portefeuille global d’abonnés, malgré une nouvelle croissance du nombre d’abonnés à la chaîne Canal+ (près de 45 000 au cours des 12 derniers mois) ».  Le résultat opérationnel est aussi en baisse, il passe de 249 millions d’euros à 236 millions d’euros sur un an. Par ailleurs, le groupe français n’a toujours pas communiqué sur la cession d’UMG.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 juillet 2019 à 18h28 | Le_Flouze
24 juillet 2019
el

Iliad considère que Salto ouvre sur la création d’un cartel

Free s’est fendu d’un courier à l’Autorité de la Concurrence concernant Salto, le...

Free s’est fendu d’un courier à l’Autorité de la Concurrence concernant Salto, le projet de service OTT de France Télévisions, TF1 et M6. L’opérateur s’inquiète dans cette missive de l’émergence d’un « cartel vis-à-vis des distributeurs ». Free est bien placé pour s’exprimer sur le sujet alors que l’opérateur est dans une guerre larvée face à M6 et TF1 pour la reprise des chaines. Free refuse de payer pour la reprise d’une chaine diffusée gratuitement sur la TNT. Avec Salto, Free estime qu’il existe un risque sur la diffusion des chaines représentent 80% de l’audience. Rappelons que Molotov connaît également des problèmes avec TF1 et M6 depuis plusieurs mois. La plateforme est toujours en discussion pour un nouveau tour de table, auquel participerait NJJ, le fonds personnel de Xavier Niel.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2019 à 18h52 | Web 1,2,3
el

WarnerMedia, des abonnés en baisse

Le groupe vient de publier ses chiffres pour le dernier trimestre. La division...

Le groupe vient de publier ses chiffres pour le dernier trimestre. La division média voit son chiffre d’affaires progresser à 8,35 milliards de dollars, soit une progression de 5.5%. Une croissance en trompe l’oeil, car elle est la conséquence de l’intégration des revenus de Otter Media, en grande partie. HBO et Turner affichent aussi une progression de leurs revenus, mais la chaine qui a surfé sur la dernière saison de Game of Throne enregistre une fois de plus une baisse de son nombre d’abonnés sur les réseaux câblés. En revanche, le service compense en partie avec son offre en ligne et à l’international. L’arrivée en 2020 de HBO MAX, le service OTT du groupe devrait permettre à WarnerMedia d’aller titiller Netflix.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2019 à 18h32 | So_cult’
el

Du nouveau concernant la cession d’UMG

Selon Reuters qui cité une source proche, Vivendi devrait annoncer demain le nom...

Selon Reuters qui cité une source proche, Vivendi devrait annoncer demain le nom des banques qui vont prendre en main la cession d’une partie du capital d’Universal Music Group. Cette opération a déjà pris du retard. Yannick Bolloré avait indiqué lors des Lions de Cannes que le groupe n’était pas « pressé ». Une déclaration qui arrivait après les révélations de la presse américains concernant la destruction de bandes masters par un incendie en 2008. Plusieurs actions en justice sont en préparation, et pourraient imputer la valeur de la major.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
24 juillet 2019 à 18h25 | Web 1,2,3
22 juillet 2019
el

Mediapart cédé par ses actionnaires

Le site Mediapart qui revendique 150 000 abonnés va être cédé par ses...

Le site Mediapart qui revendique 150 000 abonnés va être cédé par ses actionnaires pour plus de 16,8 millions d’euros - valeur arrêtée à l’exercice 2018. Les quatre fondateurs, Edwy Plenel, Laurent Mauduit, Marie-Hélène Smiejan et François Bonnet, détiennent 42,08 % du capital. Ils se partageront 6,8 millions d’euros. Les salariés devraient recevoir une prime de quelques milliers d’euros (le chiffre de 5000 euros a été avancé), sur une somme totale de 238 000 euros, selon les dernières discussions. A la fin de l’opération, prévue pour l’automne prochain, le site sera détenu par une structure qui devrait assurer sa totale indépendance, un fonds de dotation à but non lucratif. Cette structure ne pourrait être cédée, rendant sa valeur nulle. Le paiement de la cession se fera en partie par endettement du site de l’ordre de 10,9 millions d’euros. La transmission du capital au fonds de dotation est une opération qui a pris du retard ses dernières années suite à l’affaire du redressement fiscale de la société Mediapart. La santé financière du site est jugée très bonne, avec un résultat positif de 2,51 millions d’euros et une croissance constante des abonnés - plus de 10 000 supplémentaire chaque année. Mediapart emploie 87 personnes pour un chiffre d’affaires en 2018 de 13,8 millions d’euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 juillet 2019 à 16h01 | Web 1,2,3
el

Spotify embauche un « creative director »

Cameron Farrelly qui est passé par Vice et le groupe UMG devient directeur...

Cameron Farrelly qui est passé par Vice et le groupe UMG devient directeur de la création chez Spotify. Son rôle sera de développer des campagnes et des actions avec les artistes pour la plateforme.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
22 juillet 2019 à 15h42 | Web 1,2,3
19 juillet 2019
el

Affaire « Betamax » : le juge John Paul Stevens est mort

L'ancien juge de la Court Suprême américaine John Paul Stevens est décédé il...

L'ancien juge de la Court Suprême américaine John Paul Stevens est décédé il y a deux jours. A son tableau de chasse judiciaire, figure l'affaire Sony v. Universal de 1984, autrement appelée "Betamax", par laquelle la Cour Suprême a estimé que la copie privée de programmes télévisuels sur les cassettes Betamax de Sony n'entrainait pas de responsabilité du fabricant vis-à-vis du droit d'auteur. Cette décision, considérée par certains comme la plus importante de la jurisprudence américaine en matière de droit d'auteur, a des répercussions jusqu'à aujourd'hui, le droit anglo-saxon refusant le principe de la compensation des auteurs des oeuvres pour copie privée. La CCIA - lobby représentant les grandes sociétés d'Internet - estime même que John Paul Stevens est, du fait de son rôle dans l'adoption de cette décision, l'un des pères d'Internet. L'Europe a pris un chemin différent, avec l'autorisation via la directive droit d'auteur de 2001 de la copie privée sur son territoire seulement en cas de règlement d'une rémunération aux auteurs et interprètes des oeuvres, rémunération perçue sur les ventes d'appareils. Comme nous l'avions vu ici, les fabricants continuent néanmoins d'essayer d'obtenir la fin de la rémunération pour copie privée dans l'UE, ou tout du moins un recul significatif de son champ d'application.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
19 juillet 2019 à 13h36 | Web 1,2,3
18 juillet 2019
el

Radio : fin de saison difficile pour les stations privées

La dernière enquête Médiamétrie a confirmé la prise de pouvoir du service public...

La dernière enquête Médiamétrie a confirmé la prise de pouvoir du service public sur l’audience de la radio, et forcément la chute des radios privées. Comme nous l’avions expliqué, lors du dernier sondage, le public semble manifester une sensibilité nouvelle à la diffusion des publicités à la radio. Le succès de France Inter, Culture ou Musique peut, en partie, s’expliquer ainsi. De même, la chute d’Europe 1 qui finit à 5% d’audience cumulée sur cette vague avril-mai, est aussi un phénomène totalement inédit. Des auditeurs se sont forcément reportés sur les antennes du service public. Enfin, le travail des équipes des radios publiques est un part importante du succès. Dans le détail, France Inter finit l’année à 11,6% d’AC(+0,9 sur un an), quand RTL s’effrite encore à 11,2 (-0,6), et RMC à 7,1 perd 0,7 point. La publicité n’a pas le même impact sur France Info dont l’audience varie peu sur un an aux alentours de 8%, la station tout infos du groupe évolue sur un terrain très concurrentiel face aux chaines de télévision et aux médias en ligne. Enfin, côté musicale, NRJ perd aussi 0,4 point; Fun Radio 0,8; et Skyrock 0,4 point.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 juillet 2019 à 17h15 | Old fashion media
el

Martin Selmayr s’en va

Martin Selmayr, secrétaire général de la Commission européenne, a annoncé hier sa démission,...

Martin Selmayr, secrétaire général de la Commission européenne, a annoncé hier sa démission, effective dans une semaine. Officiellement, il s'agit de faire en sorte - après l'acceptation de la candidature d'Ursula von der Leyen par le Parlement - que l'exécutif européen ne soit pas phagocyté par des Allemands. La nouvelle présidente de la Commission avait en effet déclaré lundi à la presse qu'il n'y avait de place que pour un seul Allemand à la tête de l'institution. Certains affirment qu'en réalité, Ursula von der Leyen ne souhaite pas travailler avec Martin Selmayr, et qu'elle l'aurait licencié : c'est difficile à affirmer. A noter, Martin Selmayr a réservé au média d'origine washingtonienne Politico la primeur de son départ. L'éditeur de presse Axel Springer, pour le compte duquel Martin Selmayr aurait fait pression en 2016 pour obtenir l'inclusion d'un article créant un droit voisin pour les éditeurs de presse dans la directive droit d'auteur, en est actionnaire. Axel Springer souhaitait ce droit pour pouvoir obtenir davantage dans ses négociations avec Google. Reste à voir si les travaux préparatoires à la mise en place d'une nouvelle DG politique industrielle lancés par l'ancien secrétaire général se poursuivront : Margrethe Vestager, à laquelle nous avions demandé avant l'été ce qu'elle pensait de cette initiative, avec répondu "je ne suis pas au courant, et, quoi qu'il arrive, c'est la prochaine Commission européenne qui sera compétente pour mettre en place toute nouvelle direction générale." 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
18 juillet 2019 à 11h52 | Politique
17 juillet 2019
el

5G : l’Arcep publie son calendrier

L’Arcep a fort à faire pour relancer la France dans la course à...

L’Arcep a fort à faire pour relancer la France dans la course à la 5G. Après les débats sur l’amendement Huawei qui ne facilite pas la vie des opérateurs de télécom, l’organisme vient de publier son calendrier pour le déploiement de la 5G. Les opérateurs devront acquérir l’exploitation des fréquences lors d’une phase d’enchères qui n’a pas encore été précisée. En attendant, l’Arcep préconise que les opérateurs ouvrent leurs réseaux en priorité dans les grandes villes (deux par opérateurs) avant fin 2020. En 2025, les opérateurs devront exploiter 12 000 sites. L’Arcep estime aussi que les opérateurs devront respecter un débit minium sur la 5G :  240 Mbit/s sur les trois quarts de leur site en 2022.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 juillet 2019 à 18h13 | Web 1,2,3
el

Amazon : une enquête de la commission européenne

La société américaine Amazon est sous le coup d’une enquête de la commissaire...

La société américaine Amazon est sous le coup d’une enquête de la commissaire à la concurrence à la commission européenne, Margrethe Vestager. Amazon est soupçonnée de pratiques anticoncurrentielles sur ses services de e-commerce. La commission enquête sur l’utilisation des données par Amazon, afin de « déterminer si l’utilisation, par Amazon, de données sensibles provenant de détaillants indépendants qui vendent sur sa place de marché enfreint les règles de concurrence de l’UE ». Amazon est une plateforme de commerce en ligne qui héberge des revendeurs d’autres marques, mais propose aussi des produits sous sa marque.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 juillet 2019 à 17h49 | Le_Flouze
el

Sony : une marque unique pour le recording et le publishing

Selon le site Variety, Sony va regrouper ses activités dans la musique sous...

Selon le site Variety, Sony va regrouper ses activités dans la musique sous une seule marque. Sony Music Group rassemblera ainsi les deux activités principales, le recording et l’édition. Cependant, Sony Music Entertainment et Sony/ATV conserveront l’indépendance de leurs directions. Le groupe japonais espère ainsi encourager les synergies entre les deux entités en les regroupant sous une marque ombrelle. Rob Stringer conserve le contrôle de Sony Music Group.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 juillet 2019 à 17h24 | So_cult’
5 juillet 2019
el

Canal Plus, un plan de départ présenté la semaine prochaine

Suivant une information de Satellifax et le site Les Jours, le groupe Canal Plus...

Suivant une information de Satellifax et le site Les Jours, le groupe Canal Plus s’apprête à ouvrir un plan de départ visant un peu moins de 20% des salariés, soit près de 500 personnes. Les mauvais résultats de l’activité France serait dans le collimateur du groupe, pour expliquer cet allégement de la masse salariale du groupe. Il est vrai que Canal Plus France continue de perdre environ 300 000 abonnés par an. L’arrivée des offres à moins de 20 euros ont permis de réduire le taux de désabonnement au service, mais en diminuant aussi sensiblement le revenu moyen par abonnés. Le plan de la direction devrait être présenté en début de semaine prochaine. Le plan de départ volontaire devrait surtout visé les salariés avec de l’ancienneté qui souhaitent partir dans des conditions avantageuses.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 juillet 2019 à 18h14 | Web 1,2,3
el

YouTube fait son entrée chez Médiamétrie

L’audience de YouTube sera mesurée par Médiamétrie et intégrée dans la mesure trois...

L’audience de YouTube sera mesurée par Médiamétrie et intégrée dans la mesure trois écrans. Médiamétrie travaillait depuis plusieurs mois à cette mesure, les premiers résultats sont attendus pour la rentrée. Médiamétrie, qui est entré dans une phase de recherche d’un nouveau président qui succèdera à Bruno Chetaille, veut être la mesure de référence pour l’ensemble du marché. Netflix est aussi un objectif pour l’institut français, qui espère travailler main dans la main avec le géant du streaming.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 juillet 2019 à 17h56 | Web 1,2,3
el

WMG acquiert Forza Music

Warner Music Group vient de mettre la main sur le catalogue de l’ancien...

Warner Music Group vient de mettre la main sur le catalogue de l’ancien label d’Etat de la Slovaquie. Forza Music qui détient le catalogue OPUS, qui renferme des enregistrements locaux des années 60-90, est donc tombé dans l’escarcelle de la major détenue par le russe Len Blavatnik. La Slovaquie est l’un des marchés les plus dynamiques d’Europe.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 juillet 2019 à 16h53 | So_cult’
4 juillet 2019
el

La SCPP fait mieux que prévu

L’année 2018 de la SCPP ressort meilleure que prévue.  La société civile des...

L’année 2018 de la SCPP ressort meilleure que prévue.  La société civile des producteurs de phonogrammes a perçu  91,5 millions d’euros en 2018, soit un montant en progression de 5%. Une croissance qui n’avait pas été anticipée, l’année dernière la SCPP s’attendait à un tassement des perceptions. Finalement, la croissance est la conéquence de deux éléments de la conjecture : « la persistance d’un haut niveau de perceptions de rémunération pour copie privée, due à la fois à des régularisations très importantes de certains redevables, à des décisions de justice favorables à COPIEFRANCE et à l’augmentation de la capacité des téléphones multimédias vendus; aux perceptions de rémunération équitable qui sont également en forte progression, en raison de perceptions élevées dans le secteur des lieux sonorisés et de régularisations favorables à la SCPP en provenance de la SPPF ». Rappelons que la SCPP et la SPPF sont en conflit sur les « irrépartissables », comme l’a expliqué Jérôme Roger, le directeur de la SPPF.  En revanche, les perceptions concernant la diffusion des vidéomusiques est en baisse (13%). Sur ces sommes, la SCPP a distribué pour 20,3 millions d’euros d’aides, soit une progression de 22% annoncée de l’enveloppe comparé à 2017.  Pour 2019, la SCPP prévoit cette fois une baisse des perceptions, car le niveau des régularisations sera en baisse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 juillet 2019 à 17h21 | So_cult’
el

Les abonnés Netflix ne veulent pas de la publicité

Une nouvelle étude, menée par Hub Entertainment Research, démontre combien les abonnés Netflix...

Une nouvelle étude, menée par Hub Entertainment Research, démontre combien les abonnés Netflix ne sont pas disposés à voir arriver la publicité sur la plateforme. Un quart des abonnés quitterait Netflix si des publicités étaient diffusées. Ils sont 43% à se dire fidèle à la plateforme dans le cas où elle diffuserait donc des annonces. Ces chiffres varient en fonction de l’évolution du prix de l’abonnement. Autrement dit, les abonnés actuels ne veulent pas de publicité sur un service qui coûte un peu plus de 10 dollars, en revanche, si les prix baissaient aux alentours de 3 dollars, seulement 14% fermeraient leur compte. L’étude a testé aussi l’assentiment à payer pour 1 dollars par mois, avec des publicités, mais les résultats sont peu satisfaisants avec 3 clients sur 10 d’intéressés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 juillet 2019 à 16h25 | Web 1,2,3
3 juillet 2019
el

Duopole Google/Facebook : le Royaume-Uni lance une enquête

L'autorité britannique de la concurrence et des marchés a annoncé aujourd'hui sa décision...

L'autorité britannique de la concurrence et des marchés a annoncé aujourd'hui sa décision d'entamer une enquête au sujet du poids des géants Google et Facebook sur le marché britannique de la publicité en ligne. Ce poids est dénoncé depuis 2017 par Jason Kint, dirigeant de Digital Content Next aux Etats-Unis, qui a d'ailleurs été le premier à appliquer le terme "duopole" au duo de choc, en montrant que presque toute la croissance du marché de la publicité en ligne tombait en réalité dans les poches de l'un ou de l'autre, au détriment du reste du marché. En France, l'essentiel de la croissance du marché de la publicité en ligne, soit environ 650 millions d'euros sur moins de 700 millions en 2018, tombe également dans leur escarcelle. La question sera de savoir ce que l'autorité britannique pourra faire contre cet état de fait, qui dépend essentiellement de l'appétence des annonceurs pour les produits de ces deux groupes. D'ailleurs l'essentiel de l'enquête semble devoir concerner l'exploitation des données personnelles par Google et Facebook, que l'autorité semble considérer comme étant à l'origine du gout des annonceurs pour ces deux sociétés.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 juillet 2019 à 19h23 | Web 1,2,3
2 juillet 2019
el

Désignations au Parlement européen : tout se joue demain

L'annonce de la composition nominative des commissions du Parlement européen aura lieu demain...

L'annonce de la composition nominative des commissions du Parlement européen aura lieu demain à 20 heures : le nom de Sabine Verheyen (PPE, Allemagne) circule comme future présidente de la Commission de la culture et de l'éducation. C'est son troisième mandat, et elle a déjà été membre de cette commission plusieurs fois. L'autre nom qui continue de circuler est celui d'Axel Voss, rapporteur de la directive droit d'auteur, en tant que président de la commission affaires juridiques, même s'il reste possible que cette commission soit finalement laissée à l'extrême-droite, la priorité ayant été laissée à d'autres commissions telles que celles de l'agriculture ou de l'environnement par certains partis, parmi lesquels En Marche. Le premier tour de l'élection du président du Parlement européen aura lieu demain matin : les nominations doivent parvenir au bureau de la présidence pour ce soir 22 heures au plus tard. Plusieurs membres du PPE ont fait savoir publiquement qu'ils estimaient que, du fait de leur majorité aux élections, leur groupe devrait obtenir la présidence de la Commission mais aussi celle du Parlement. Cependant le Bulgare Sergei Stanishev (groupe des socialistes et démocrates) serait préféré par le Conseil. Par ailleurs Manfred Weber, candidat PPE à la présidence de la Commission, livrera une conférence de presse ce soir : peut-être pour passer la main à sa compatriote Ursula von Der Leyen, actuelle ministre de la défense de Anglea Merkel, et donc de la même formation politique que lui, et proposée par Emmanuel Macron comme présidente de la Commission. Mise à jour 19h28 : Ursula von der Leyen a été confirmée comme étant la candidate du Conseil de l'UE à la présidence de la Commission européenne. Sa désignation devra être approuvée par le Parlement européen.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 juillet 2019 à 19h11 | Politique
el

Pierre Jolivet président élu de l’Arp

Le conseil d’administration de l’ARP a été renouvelé suite à l’assemblée générale qui...

Le conseil d’administration de l’ARP a été renouvelé suite à l’assemblée générale qui s’est tenue le 25 juillet dernier. Le CA s’est ensuite réuni le 2 juillet pour élire Pierre Jolivet qui succède à Radu Mihaileanu à la présidence du syndicat. Claude Lelouch est président d’honneur, quand Radu Mihaileanu, Nathalie Marchak et Olivier Nakache sont vice-présidents.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
02 juillet 2019 à 19h05 | So_cult’
1 juillet 2019
el

Adami, l’appel du 1er juillet

L’Adami tente une manœuvre osée, mais dont l’objectif est de plus en plus...

L’Adami tente une manœuvre osée, mais dont l’objectif est de plus en plus partagé par la filière. La société des artistes propose en ce 1er juillet que les OGC se rapprochent. L’Adami en a parlé au ministre de la culture qui s’est montré ouvert à ce projet. L’Adami a d’ailleurs réussi à signé un accord dans ce sens avec la Spedidam en 2016, dont les premières répartitions communes auront lieu dans les prochains jours, indique l’OGC. «L’Adami appelle solennellement l’ensemble de ses partenaires à lancer une initiative commune, dès la rentrée. Cette initiative pourrait prendre la forme d’un rapport indépendant sur les pistes de rapprochement à poursuivre, techniques, juridiques et économiques. La gestion collective s’appuie sur des valeurs que nous tenons à préserver. Représentants des créateurs, notre devoir est d’oser à leurs côtés ». Un appel qui arrive alors que la SCPP et la SPPF ont tenté de fusionner, en vain, comme nous l’a expliqué Jérôme Roger, le directeur de la SPPF. L’Adami ne baisse cependant pas les bras. Des discussions ont lieu également avec la Sacem. Un rapprochement entre les OGC avec à la clef des économies d’échelle satisferait aussi la commission de contrôle des OGC qui ne manque jamais une occasion de critiquer la complexité française en la matière.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
01 juillet 2019 à 17h46 | So_cult’
27 juin 2019
el

La SACD, bilan 2018

La SACD annonce avoir perçus 227,4 millions de droits pour un total de...

La SACD annonce avoir perçus 227,4 millions de droits pour un total de 245,4 millions d’euros répartis aux auteurs en 2018. Les perceptions de la plus ancienne des OGC se sont « maintenues à un niveau élevé grâce notamment au spectacle vivant en France et à l’audiovisuel à l’étranger », souligne la SACD. L’audiovisuel représente en effet 163,2 millions d’euros de perceptions, en légère baisse de 1,4% comparé à 2017, qui avait été marquée par des « très forts rattrapages ». Le spectacle vivant pour sa part voit ses perceptions progresser de 2,2% à 63,9 millions d’euros. « L’accélération des traitements et la réduction des suspens ont permis une forte augmentation des droits répartis (+ 13,4 %) par rapport à 2017« , note la SACD pour commenter les bons chiffres de l’année passée. 82 729 nouvelles oeuvres ont été déclarées en 2018. L’action culturelle de la SACD représente un budget de 6,9 millions d’euros. La SACD note également que son action s’étend au web et notamment aux vidéastes avec « plus de 1000 vidéastes ».

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 juin 2019 à 17h35 | So_cult’
el

Retard pour la scission d’UMG, ça se confirme

La presse américaine fait feu de tout bois depuis quelques semaines. Pendant les...

La presse américaine fait feu de tout bois depuis quelques semaines. Pendant les Lions de Cannes, Arnaud de Puyfontaine et Yannick Bolloré avaient bien tenté de calmer la rumeur, rien n’y fait. Aujourd’hui, Digital Music New affirme que les sources « côté acheteur »   affirment que la scission de la major a été mise en pause « indéfinie ». La direction du groupe avait déjà évoqué un délai supplémentaire de 6 mois, reportant l’opération à 2020. L’action Vivendi a encaissé aujourd’hui avec une baisse de plus 3%. L’action en justice des artistes qui auraient perdu leur masters dans l’incendie d’un bâtiment en 2008, pourrait atteindre 100 millions de dollars de dommages et intérêts. Vivendi va certainement devoir provisionner une somme conséquente. Lucian Grange, le patron d’UMG a promis de faire toute la lumière sur les pertes.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 juin 2019 à 17h00 | So_cult’
el

Jean-Marie Cavada continue le combat

Jean-Marie Cavada, qui quitte le Parlement européen, a annoncé qu’il allait créer une...

Jean-Marie Cavada, qui quitte le Parlement européen, a annoncé qu’il allait créer une structure de réflexion et d’action pour la défense des intérêts européens. Cette annonce a été faite à l’occasion des Journées de la Création à Fourvière. Il donnera les détails de son projet en septembre, mais a fourni quelques pistes : « à partir de septembre, je serai à votre disposition pour reprendre le combat », a-t-il déclaré à Fourvière, ajoutant, en parlant aux représentants du monde de la culture : « vous avez été des pionniers. Ce que vous avez fait, il va falloir le faire dans d’autres secteurs de l’économie. » Les sujets de prédilection de Jean-Marie Cavada étant la culture et le numérique, il y a fort à parier que l’action de sa structure sera tournée vers ces thèmes. Il est également fort possible qu’il travaille à la réforme des textes européens sur les dessins et modèles, dont dépendent de nombreuses entreprises européennes, notamment face à la Chine.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 juin 2019 à 16h06 | Politique
26 juin 2019
el

RNT : la composition des multiplex

Le CSA a communiqué la composition des deux multiplex de radio numérique terrestre...

Le CSA a communiqué la composition des deux multiplex de radio numérique terrestre après la consultation des radios concernées. Les éditeurs ont proposé, dans les délais requis, les sociétés suivantes :

-          la société Opératrice du multiplex M1 pour le multiplex M1, qui regroupe NRJ, Chérie FM, Nostalgie, Rire et Chansons, RTL, Fun Radio, RTL 2, Radio Classique, Skyrock, M Radio, Latina et Air Zen ;

-          la société OpeNMux pour le multiplex M2, qui regroupe France Inter, France Musique, France Culture, France Info, FIP, Mouv’, Europe 1, Virgin Radio, RFM, RMC, BFM Business et BFM Radio.

Désormais le CSA va attribuer à chacune des deux sociétés créées les ressources en fréquences nécessaires pour le démarrage de la diffusion.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
26 juin 2019 à 18h12 | Old fashion media