Le monsieur Net Neutralité d’Obama démissionne

Ce n'est pas une surprise, car c'est la tradition. Tom Wheeler, le "monsieur Net Neutralité" de la Federal Communications Commission, va démissionner avant l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Tom Wheeler avait été soutenu par l'administration Obama dans son projet de modifier l'interprétation de la loi et d'appliquer le Titre II du Communications Act de 1934 à Internet, imposant ainsi aux entreprises de télécommunications de ne pas faire payer aux entreprises en fonction de leur usage d'internet. Or Donald Trump a affirmé très tôt qu'il estimait que des sociétés comme Netflix - dont le traffic représente jusqu'à 40% de l'usage du réseau aux Etats-Unis - devaient payer en fonction de leur usage. Il est donc très peu probable que Tom Wheeler soit choisi par Donald Trump pour mettre fin au principe de NetNeutralité qu'il a mis en place.