Réalité virtuelle : Facebook devient sérieux Verouillé

Facebook investit fortement dans la réalité augmentée et virtuelle. Mark Zuckerberg croit toujours dans ces technologies, qui n’intéressent pourtant toujours pas le grand public. Le rachat d’Oculus avait surpris les marchés. Pour beaucoup, Mark Zuckerberg avait surpayé la start-up qui …

15 mars 2021 à 16h53 | Non classé
4 janvier 2021
web

Streaming : Disney+ augmente le prix de son abonnement en France – La Tribune – Techno

Lancée en mars 2020 en France, la plateforme de streaming vidéo Disney+ élargit...

Lancée en mars 2020 en France, la plateforme de streaming vidéo Disney+ élargit son offre avec le lancement d'un nouveau service, baptisé "Star". Des contenus issus des différents studios de Disney vont être ajoutés sur la plateforme. Conséquence : le prix de l'abonnement va augmenter de deux euros, pour s'établir à 8,99 euros par mois. https://www.latribune.fr/technos-medias/streaming-disney-augmente-le-prix-de-son-abonnement-en-france-869870.html

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 janvier 2021 à 18h45 | Non classé
23 décembre 2020
el

Season’s Greetings !

Meilleurs voeux de la part de la rédaction d'ElectronLibre. Rendez-vous en 2021 !

Meilleurs voeux de la part de la rédaction d'ElectronLibre. Rendez-vous en 2021 !

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
23 décembre 2020 à 10h44 | Non classé
18 septembre 2020

Fléchage des fonds de relance pour la culture : la bataille parlementaire continue Verouillé

Un jour après le vote de la résolution pour la relance culturelle européenne au Parlement européen, un groupe d’élus se bat pour obtenir que l’obligation de fléchage d’au moins 2% du plan de relance européen vers le secteur culturel ait …

18 septembre 2020 à 12h33 | Non classé, Politique
16 septembre 2020

Véronique Desbrosses : « la Commission ne sait pas résister aux pressions de ceux qui sont opposés à la directive droit d’auteur » Verouillé

En tant que directrice générale du Gesac, Véronique Desbrosses suit de près la transposition et l’application future de la directive droit d’auteur. Elle nous fait part de ses inquiétudes quant aux propositions formulées par la Commission européenne cet été au …

16 septembre 2020 à 17h25 | Non classé, So_cult’
15 septembre 2020
el

La Sacem signe avec Twitch

La Sacem annonce avoir signé aujourd'hui un accord avec Twitch, le service de streaming vidéo en...

La Sacem annonce avoir signé aujourd'hui un accord avec Twitch, le service de streaming vidéo en direct et de vidéo à la demande appartenant à Amazon. Twitch, à l'origine un outil de diffusion en direct de parties de jeux vidéo, s'est ensuite diversifiée. Comme l'indique la Sacem "Twitch propose de nouvelles expériences musicales partagées. Les artistes peuvent interagir avec leurs fans au travers de Foire aux questions, de jeux-vidéos, de cours de production et bien d’autres services." Le nouvel accord va permettre "de rémunérer les droits aux auteurs, compositeurs et éditeurs membres de la Sacem lorsque leur musique est partagée ou diffusée en livestream sur la plateforme Twitch." "Cet accord arrive à un moment crucial alors que de nombreuses salles sont encore fermées, les tournées et concerts annulés", indique la société de gestion collective des droits des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 septembre 2020 à 18h45 | Non classé
28 mai 2020

Prodiss : la moitié des entreprises du live en faillite si les fermetures sont maintenues Verouillé

La deuxième évaluation des conséquences de la crise sanitaire sur le live, commandée par le Prodiss et réalisée par EY, met les pouvoirs publics en garde : plus de la moitié des structures du spectacle vivant français sont en danger …

28 mai 2020 à 17h58 | Non classé
15 mai 2020
el

Presstalis : liquidation partielle

Le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict. Il a suivi...

Le tribunal de commerce de Paris a rendu son verdict. Il a suivi le plan de la direction de Presstalis qui proposait de placer l'entreprise en redressement judiciaire, avec une période d’observation de deux mois. Deux filiales locales vont être liquidées, il s’agit de SAD et Soprocom. 500 emplois sont concernés. Mercredi dernier, l’Etat a décidé d’accorder un prêt de 35 millions d’euros à la structure de distribution de la presse.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
15 mai 2020 à 18h03 | Non classé
8 mai 2020

WMG dans le viseur d’un fonds saoudien Verouillé

WMG intéresse le fonds souverain d’Arabie-Saoudite. L’actionnaire de la major prévoit toujours une IPO, mais elle est retardée. Le site du Hollywood Reporter l’affirme, le fonds souverain saoudien a fait une proposition de rachat pour la major de la musique, …

08 mai 2020 à 15h39 | Non classé
7 mai 2020

UE : transformation en cours des plateformes en garantes de la liberté d’expression Verouillé

Si le Parlement européen décidait d’aller dans le sens souhaité par Tiemo Wölken, le virage idéologique européen serait complet, avec en pratique un droit quasiment absolu des citoyens européens de publication sur les plateformes, les transformant ainsi – alors que …

07 mai 2020 à 15h05 | Non classé
5 mai 2020
el

Emmanuelle Zerbib Boutata chez Facebook France

Facebook France annonce l'arrivée d'une spécialiste de l'adaptation numérique des telcos dans ses...

Facebook France annonce l'arrivée d'une spécialiste de l'adaptation numérique des telcos dans ses rangs. Emmanuelle Zerbib Boutata sera désormais en charge de l'équipe accompagnant les acteurs de la tech, des télécoms, de l'éducation et des médias sur l’ensemble des plateformes de Facebook (Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp). Elle vient de Cap Gemini Invent, où elle conseillait les acteurs de la télécommunication. Elle a travaillé auparavant chez Sony Music, EMI et Orange.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
05 mai 2020 à 10h50 | Non classé
16 avril 2020
urgent

L’Adami engage un plan de secours massif

Après la SPPF, la SCPP et le CNM, c’est au tour de l’Adami...

Après la SPPF, la SCPP et le CNM, c’est au tour de l’Adami de conduire un plan de secours important pour soutenir la création pendant cette période de crise sanitaire. Le plan d’un montant total de 11, 3 millions d’euros est le suivant « 8,5 millions d’euros débloqués pour un paiement exceptionnel versé directement aux artistes ; 1,8 million d’euros d’aides financières maintenues aux projets artistiques annulés ou reportés et soutenus précédemment par l’Adami avec une attention particulière portée sur la rémunération des artistes ; 330 000 euros de dotation supplémentaire à notre dispositif « Droit au cœur » en soutien aux artistes qui font face aux situations sociales les plus urgentes ; 500 000 euros pour le fonds d’urgence mis en place par le Centre National de la Musique (doté de 11,5 millions euros au total) ; 200 000 euros pour le fonds d’urgence spectacle vivant (hors musique) géré  par l’Association pour le Soutien au Théâtre Privé ». L’Adami se veut aussi rassurante pour le versement des droits aux artistes. Le versement de mars de 4,7 millions d’euros a été assuré, a précisé l’Adami.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
16 avril 2020 à 16h03 | Non classé
9 avril 2020

Cédric O, impuissant face à Zoom, qui avance Verouillé

Alors que le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O se lamente de l’utilisation d’outils américains par les Français en période de confinement, Zoom, l’application de vidéo-conférence made in the USA qui monte, démontre encore une fois, en renforçant sa sécurité en quelques …

09 avril 2020 à 16h08 | Non classé
7 avril 2020
el

La lettre ouverte pour la culture envoyée à la Commission européenne

La lettre ouverte réclamant "un soutien pour les secteurs de la culture et de...

La lettre ouverte réclamant "un soutien pour les secteurs de la culture et de la création, les créateurs culturels, particulièrement touchés par la crise COVID-19" a été envoyée aujourd'hui à la présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen, ainsi qu'aux commissaires en charge de la culture, Thierry Breton et Mariya Gabriel. Cette lettre souligne que la culture est "une source de réconfort et d’espoir" pour les Européens en cette période de confinement, point largement confirmé pour la France par le baromètre publié aujourd'hui par l'Hadopi. Elle a été signée par 105 députés européens de tous partis, et par 312 organisations du monde de la culture, qui réclament une aide au secteur pour gérer la crise du Coronavirus, dans sa mesure de la contribution à l'économie européenne.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
07 avril 2020 à 16h23 | Non classé
3 avril 2020

SMA : les pistes pour le quota de 30% d’œuvres européennes Verouillé

Nombre d’Etats membres attendent les lignes directrices de la Commission européenne pour l’application de la directive SMA, qui introduit une obligation des services vidéos tels que Netflix, Disney+ ou Amazon Prime de proposer un minimum de 30% d’oeuvres européennes : la date limite est le …

03 avril 2020 à 13h56 | Non classé
6 mars 2020
el

Mediapro, l’année avant la Ligue 1

Mediapro a publié ses résultats pour l’année 2019. Le géant espagnol de la...

Mediapro a publié ses résultats pour l’année 2019. Le géant espagnol de la production confirme son plan d’investissement. En 2019, Mediapro assure avoir investi 80 millions d’euros pour consolider son expansion à l’international. 2020 sera une année charnière pour le groupe catalan avec le démarrage du championnat français dont les droits de diffusion ont été chèrement acquis. En attendant, en 2019 Mediapro enregistre un revenu total de 1,82 milliard d’euros, contre 1,97 milliard en 2018 - la perte de certains droit de diffusion explique cette contraction du chiffre d’affaires. L’Ebitda 2019 se situe au même niveau que 2018 avec 224 millions d’euros. La dette du groupe reste importante, à 727 millions d’euros.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 mars 2020 à 17h43 | Non classé
27 février 2020
web

Who needs ‘Friends’? Apple TV+ doesn’t – LA Times Entertainment

Apple CEO Tim Cook said Wednesday that his company is only interested in...

Apple CEO Tim Cook said Wednesday that his company is only interested in original content and not reruns of shows such as 'Friends....

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
27 février 2020 à 18h23 | Non classé
6 février 2020
el

Fuite de la stratégie numérique de la Commission

Une version non définitive de la très attendue communication de la Commission von...

Une version non définitive de la très attendue communication de la Commission von der Leyen au Conseil et au Parlement sur sa stratégie numérique a fuité dans plusieurs médias, dont Euractiv. Dans ce document de 14 pages, la Commission détaille ses ambitions en matière numérique pour les cinq prochaines années. L'exécutif européen insiste sur la capacité de l'UE à "adopter des règles innovantes", mentionnant notamment la protection des données à caractère personnel. Elle affirme qu'il faut que les pays européens "unissent leurs investissements dans la recherche et l'innovation", mentionnant dans cette catégorie les questions de connectivité (5G), la cybersécurité, ainsi que la nécessaire montée du numérique dans les PME, qui est plus lente en Europe qu'aux Etats-Unis et en Asie. Sur la responsabilité des plateformes, la Commission n'est pas loquace. Il est particulièrement notable qu'elle utilise le mot anglais "responsibility" et non celui de "liability", juste quelques semaines après qu'Edima, le syndicat bruxellois des plateformes, ait encouragé les institutions européennes à les responsabiliser moralement ("responsibility") sans leur donner d'obligations juridiques ("liability") supplémentaires.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
06 février 2020 à 16h27 | Non classé
3 février 2020

L’IA au cœur de la réflexion du CSPLA Verouillé

Le rapport du CSPLA sur l’IA confié à Alexandra Bensamoun et Joëlle Farchy va être bientôt publié. Nous publions une première analyse. Le rapport fait des propositions nouvelles sur le droit d’auteur dans un environnement où l’IA rencontre la création …

03 février 2020 à 16h20 | Non classé
22 octobre 2019

Jean-Marie Cavada : il existe une base juridique pour obliger Google à payer le droit voisin des éditeurs de presse Verouillé

Jean-Marie Cavada estime que Google agit de manière tyrannique en refusant de payer le droit voisin des éditeurs de presse. Il nous explique qu’il existe à son sens une base juridique solide dans la directive droit d’auteur permettant aux éditeurs de …

22 octobre 2019 à 13h28 | Non classé
28 juin 2019

Jony Ive s’en va, la musique touche des sommets Verouillé

Alors qu’Apple annonce le départ de son chef du design, père de l’iMac et de l’iPod, Nielsen publie des chiffres record pour la musique aux Etats-Unis.  Jony Ive quitte Apple. Le père de l’iMac, de l’iPod de l’iPhone et de …

28 juin 2019 à 18h31 | Non classé
3 juin 2019
el

L’administration Trump veut poursuivre Google

Le ministère américain de la justice (Department of Justice, DOJ) serait sur le...

Le ministère américain de la justice (Department of Justice, DOJ) serait sur le point d'entamer une enquête approfondie de Google pour abus de position dominante, selon le Wall Street Journal. Une enquête similaire avait été commencée en 2013, mais avait été close sans que le ministère prenne des mesures. Certains avaient estimé que le manque d'appétit de la DOJ de l'époque était sans doute du à la proximité idéologique et politique entre Barack Obama et Google. Six ans plus tard, c'est donc l'administration de Donald Trump qui remet le sujet sur la table. L'enquête de la DOJ viserait à examiner les pratiques de Google en matière de recherche - qui représente le coeur de son modèle économique - mais aussi les répercussions concurrentielles de ses autres produits, comme YouTube. Si l'administration conclut que Google a fauté, elle saisira la justice, qui pourra imposer une sanction. L'effet de l'annonce n'a pas tardé à se manifester à Wall Street, où l'action Google a perdu près de 6% en 24 heures.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
03 juin 2019 à 18h02 | Non classé, Web 1,2,3
30 mai 2019
urgent

La SGAE exclue de la CISAC à une large majorité des votes

Nous en parlions mardi : la décision d'exclure la société de gestion des...

Nous en parlions mardi : la décision d'exclure la société de gestion des droits d'auteur espagnole SGAE de la CISAC a été adoptée à une large majorité cette nuit à Tokyo par l'assemblée générale. Cette expulsion - une première ! - est temporaire, pour un an, et - explique la CISAC - intervient suite à une tentative d'aider la SGAE à améliorer sa situation, qui a commencé en avril 2018 et n'a pas donné les résultats escomptés. La SGAE est sous le feu des critiques depuis plusieurs années, notamment pour ce que la CISAC appelle "des traitements discriminatoires des ayants-droit et des pratiques inéquitables concernant la distribution des droits d'auteur." Il ne s'agit pas d'abandonner la SGAE, mais de provoquer une amélioration de sa gouvernance, qui est d'ailleurs voulue par sa nouvelle présidente : "le vote de ce jour d'appliquer une sanction d'expulsion d'un an fait suite à une analyse en profondeur de réformes récentes projetées par la nouvelle Présidente de la SGAE, Ms Pilar Jurado. Bien que certains changements on été proposés, ils n'ont pas été approuvés par l'assemblée générale de la SGAE." Pilar Jurado, présente à l'assemblée générale de la CISAC à Tokyo, a imploré les membres de la CISAC de ne pas voter l'expulsion, mais ses alliés, essentiellement des pays d'Amérique du Sud, se sont révélés trop peu nombreux. La CISAC pourra à tout moment revenir sur sa décision d'expulsion si la SGAE fait des progrès suffisants pour l'amélioration de sa gouvernance, ou si un juge espagnol ordonne la mise sous administration temporaire de l'organisme. Pendant l'expulsion, et aux fins de la réinsertion de la SGAE parmi ses membres, la CISAC a le droit d'obtenir des gages de l'amélioration de la gestion de la SGAE par un accès à ses outils de gestion et de réparation, au cas par cas.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
30 mai 2019 à 10h33 | Non classé
29 mai 2019
el

API dans les box : les géants du Web estiment que l’Arcep va trop loin

Le 23 avril dernier, l'ARCEP a proposé l'installation d’API dans les box des...

Le 23 avril dernier, l'ARCEP a proposé l'installation d’API dans les box des opérateurs "pour améliorer la mesure de qualité de service de l’internet fixe" sur base du constat que "sur les réseaux fixes, la mesure de la qualité de service est particulièrement complexe : il est à ce jour quasi-impossible techniquement pour un outil de mesure (souvent appelé « speed test ») de connaître avec certitude la technologie d’accès (cuivre, câble, fibre, etc.) sur laquelle a été réalisé un test." Digital Europe - qui représente entre autres Apple, Amazon, Facebook, Google, ou encore Intel - vient de répondre à la consultation lancée par l'Arcep sur ce projet : "la solution mise en avant par l'Arcep, qui prévoit un accès direct, physique, à la donnée consommateur, est à notre sens disproportionnée au regard des objectifs de la décision (...). Sa nature très intrusive soulève de sérieuses questions de champ d'application, de garanties, et d'accès au marché qui n'ont pas été suffisamment justifiées" estime l'organisation basée à Bruxelles. DigitalEurope ajoute que le caractère strictement national de cette solution pourrait poser problème : "de telles mesures spécifiques à un pays pourraient saper la mise en place de solutions harmonisées au niveau européen." 

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
29 mai 2019 à 17h11 | Non classé
17 mai 2019
el

Vivatech : la Commission européenne donne quelques pistes sur une possible politique industrielle européenne

Les commissaires européens Carlos Moedas, Margrethe Vestager et Pierre Moscovici étaient aujourd'hui au...

Les commissaires européens Carlos Moedas, Margrethe Vestager et Pierre Moscovici étaient aujourd'hui au salon Vivatech à Paris pour parler notamment d'innovation stratégique et mise à jour des règles de concurrence à l'ère du numérique. Au sujet d'une possible politique industrielle européenne - telle qu'elle a été souhaitée par la France et l'Allemagne, mais aussi par les petits Etats européens - Pierre Moscovici a estimé qu' "on ne peut plus parler d'une politique industrielle comme on le faisait dans les années 80 et 90. Une politique industrielle, aujourd'hui, c'est la mise en place des conditions nécessaires à l'industrie, et notamment le marché intérieur et le financement de l'innovation." Margrethe Vestager a estimé qu'il "n'y a pas de contradiction entre une politique industrielle et le droit de la concurrence, pour autant qu'elle s'adresse potentiellement à toute la communauté entrepreneuriale. Il faut en particulier garder à l'esprit que les PME font partie intégrante du succès européen." Elle a ajouté qu'une politique industrielle pourrait "prendre en charge une partie du risque, tout en oubliant pas que le rôle fondamental doit être joué par la prise de risque privée." Carlos Moedas, en charge de la recherche à la Commission, considère quant à lui qu'une "politique industrielle peut aider à définir des directions vers lesquelles l'Europe veut aller. Ainsi elle pourrait fournir une forme de direction scientifique, mais ce seront toujours les entreprises qui devront venir avec des idées. A ce titre, la grande diversité européenne est une richesse."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 mai 2019 à 19h10 | Non classé
urgent

La directive droit d’auteur publiée

La directive la plus importante de cette dernière législature européenne pour le monde...

La directive la plus importante de cette dernière législature européenne pour le monde de la création a été publiée ce matin au JOCE et porte le numéro de "directive 2019/790".

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
17 mai 2019 à 10h51 | Non classé
25 avril 2019
el

Annulation du redressement fiscal de Google : un camouflet pour Emmanuel Macron

Le camouflet est total pour Bercy : l'annulation par le Tribunal administratif, en...

Le camouflet est total pour Bercy : l'annulation par le Tribunal administratif, en juillet 2017, du redressement fiscal de 1,15 milliard d'euros imposé à Google en février 2016 vient d'être confirmée par la Cour administrative d'appel de Paris. Pour rappel, la décision de redressement avait été adoptée pendant le mandat d'Emmanuel Macron en tant que Ministre de l'Economie, et c'est son ministre du budget Gérald Darmanin qui avait fait appel de la décision du tribunal d'annuler le redressement. Rien à faire : la Cour d'Appel confirme aujourd'hui que Google ne dispose pas d'un établissement stable en France dans la mesure où ses salariés français ne peuvent pas signer de contrats au nom de Google Ireland. Or c'étaient bien des revenus attribués par Google à Google Ireland que Paris essayait de taxer dans cette affaire. Mais les traités bilatéraux sont clairs : pas d'établissement stable, pas de taxes, et s'il n'y a pas la capacité de signer des contrats, il n'y a pas d'établissement stable. Un rappel que tant que les traités fiscaux bilatéraux ne seront pas modifiés sur le point de la définition d'établissement stable, il sera impossible aux Etats européens d'obtenir une ventilation des revenus des multinationales par pays, sauf si, comme Facebook, elles acceptent d'elles mêmes de déclarer leurs revenus par pays. L'administration d'Emmanuel Macron, avec son projet de "taxe GAFAs" qui a mobilisé le calendrier européen, a pourtant retardé un projet de directive visant à la modification de la définition d'établissement stable ...

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
25 avril 2019 à 17h59 | Non classé
8 avril 2019
el

Alstom/Siemens : Margrethe Vestager tient bon

Margrethe Vestager était aujourd'hui à Paris pour la conférence de la Banque de...

Margrethe Vestager était aujourd'hui à Paris pour la conférence de la Banque de France sur la concurrence. A cette occasion, elle a donné une conférence de presse aux bureaux parisiens de la Commission européenne, où elle a notamment répondu sur les critiques formulées à plusieurs reprises par Bruno le Maire à l'encontre de la décision de refus du rapprochement entre Siemens et Alstom :"il n'est pas hors du commun qu'il y ait des débats au sujet d'une décision que nous avons adoptée. La question pour nous était de déterminer si les clients de Alstom et Siemens avaient le choix d'aller acheter ailleurs si la nouvelle entité décidait d'augmenter ses prix. Il se trouve que pour beaucoup de produits, les clients auraient eu des alternatives, mais pas pour les trains à très grande vitesse, ni pour la signalisation ferroviaire. Et sur ces deux marchés, très importants pour l'avenir du réseau européen, les deux parties n'ont pas pu, ou pas voulu, résoudre le problème." Elle a souligné qu'elle trouvait ce débat sain, car "il nous permet d'envisager la position de l'Europe sur les marchés globaux, et de réfléchir à une meilleure utilisation des moyens que nous avons de défendre les sociétés européennes."

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
08 avril 2019 à 16h02 | Non classé
4 avril 2019
el

Margrethe Vestager : il faut peut-être obliger les plateformes à partager leur data

Margrethe Vestager a annoncé aujourd'hui à Bucharest la remise du rapport qu'elle avait...

Margrethe Vestager a annoncé aujourd'hui à Bucharest la remise du rapport qu'elle avait demandé sur l'avenir du droit de la concurrence, rapport en vue duquel elle avait convié 500 spécialistes pour réfléchir à Bruxelles en janvier dernier. Son discours risque d'en choquer plus d'un, car elle y prévient "qu'une chose que nous devrons peut-être faire, afin d'ouvrir la concurrence, est d'obliger les sociétés à donner accès à leur data par leurs concurrents. Car dans l'ère numérique, avoir les bonnes données peut être l'une des clés permettant de faire concurrence aux autres." Elle estime néanmoins qu'il y aurait "des obstacles à franchir" pour y parvenir, et souligne en particulier que "collecter des données nécessite des efforts et du temps. Donc si nous insistions pour que des sociétés partagent leurs données, sans juste compensation, nous découragerions de nouveaux entrants de fournir ce genre d'efforts à l'avenir." Elle note que le règlement général sur la protection des données devrait également être pris en compte, tout en soulignant que les données ayant le plus de valeur sont les données non anonymisées.

Partagez sur Facebook
Image du lien direct
04 avril 2019 à 18h22 | Non classé
2 avril 2019

Musique enregistrée : retour de l’investissement et globalisation des hits Verouillé

Tiré par l’Amérique du Sud (+16,8%) et l’Asie (+11,7%), le marché mondial de la musique enregistrée de 19,1 milliards de dollars a progressé de 9,7% en 2018, annonce ce matin l’IFPI. Outre l’augmentation des investissements liée à la meilleure santé financière …

02 avril 2019 à 17h07 | Non classé